Depuis peu, l’Armée malienne, à travers une panoplie de ses officiers supérieurs nommément cités, est la cible d’une méchante attaque diffamatoire et calomnieuse, montée de toutes pièces par des individus mal intentionnés, incapables même de signer ceux qu’ils veulent faire croire à l’opinion.

Dans le tract largement partagé sur le réseau social whatsApp, il est question d’une vraie fausse liste de généraux milliardaires au Mali.

Et comme il fallait s’y attendre, connaissant leur cible préférée et leur lamentable mode opératoire, les contempteurs professionnels citent le nom du Chef des services des renseignements, Général Moussa Diawara, en tête de liste de prétendus Généraux milliardaires du Mali.

Et comme pour se ridiculiser, ceux qui prétendent avoir fait une révélation fracassante, sont incapables de signer leur pamphlet.

Pire, ils assimilent leurs allégations mensongères à un travail de mise à jour qu’auraient effectué des Conseillers militaires de l’Ambassade des USA et de la France au Mali. Mais à quelle occasion et dans quel cadre ? Là-dessus, les vendeurs d’illusions restent muets.

Dans le seul but de manipuler l’opinion, démoraliser les troupes au front et sombrer le Mali dans une crise encore plus grave, les éternels insatisfaits, longtemps débusqués, citent plusieurs autres officiers supérieurs de la grande muette (le Général Moussa Diawara, Mbemba Keïta, El Hadj Ag Gamou, Didier Dackouo, Siaka Sangaré,Moustapha Drabo…), auxquels il est faussement attribués des dizaines de milliards de nos francs et de biens immobiliers, tutti quanti.

Visiblement, ces personnalités injustement incriminées empêchent à certains individus de dormir ou de réaliser leurs plans machiavéliques. On s’attaque à ceux-là même qui sont considérés comme étant les tenants de la grande muette malienne, depuis des années engagés dans une guerre contre l’ennemi. Tout sauf un fait de hasard ou une simple coïncidence.

Du moins, il est judicieux de conclure qu’à leur actuelle, il n’y a que de démolisseurs qui acceptent de s’adonner à un spectacle aussi ridicule.

De nos jours, nul ne se serait senti dupé si et seulement si les scribouillards ayant contribué à la rédaction d’un tel torchon avaient eu le courage de le signer ou du moins à le publier sur un canal médiatique référencé en République du Mali. Que non, pour faire leur sale guerre, ils préfèrent comme toujours, s’embusquer. Quelle indignité !

Le ridicule c’est aussi le fait de prétendre faire un tel type de prétendue révélation tout en n’osant pas se bomber la poitrine pour avoir fait un travail de patriote ou du moins de pro. Et après, on veut que les gens y croient. Qui est fou !

A NIANGALY

Source: La Dépêche

MaliwebCrise malienne
Depuis peu, l’Armée malienne, à travers une panoplie de ses officiers supérieurs nommément cités, est la cible d’une méchante attaque diffamatoire et calomnieuse, montée de toutes pièces par des individus mal intentionnés, incapables même de signer ceux qu’ils veulent faire croire à l’opinion. Dans le tract largement partagé sur le...