Les populations maliennes ont manifesté, ce vendredi 8 novembre, pour soutenir leurs militaires qui sont au front. Mais la présence des Forces internationales, Minusma et Barkhane, a été fortement décriée par les manifestants.

 

Vers la fin de mission pour la Minusma et Barkhane ?

L’attaque du camp militaire d’Indelimane, qui a causé la mort d’une cinquantaine d’éléments des Forces armées maliennes (FAMa) est vraisemblablement la goutte d’eau de trop qui risque de créer un tsunami dans le désert malien.

Des milliers de manifestants sont en effet descendus dans les rues de Bamako, le vendredi dernier, pour apporter leur soutien à l’armée malienne, qui est en train de boire du calice jusqu’à la lie dans son combat contre les groupes armés et autres djihadistes qui ont mis le Nord-Mali sous leur coupe.

Vous pouvez lire :Mali: 39 soldats maliens tués de la mi-juillet à septembre contre 33 d’avril à juin (ONU)

« Ceux qui sont en train de tomber sur le champ d’honneur, ils sont en train de tomber pour nous, les Maliens », a confié un manifestant à RFI, avant d’ajouter : « Nous soutenons d’abord nos forces armées ! »

Puis, ils ont plaidé auprès du Président Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) d’équiper les Forces maliennes afin de leur permettre d’être plus efficaces dans leur mission de sécurisation du territoire malien.

Des manifestants, au nombre desquels se trouvaient des veuves des militaires tués au combat, ont par ailleurs fustigé la présence de la force française Barkhane et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) dans leur pays.

Vous pourriez aussi aimer :Au Mali, la MINUSMA perd 191 soldats en six années de présence

« Le peuple reproche quelque chose à la France, aux forces étrangères : la Barkhane, la Minusma », ont-il crié devant l’ambassade de France, où ils s’étaient par la suite regroupés.

La mission dirigée par le Tchadien Mahamat Saleh Annadif a toutefois tenu une séance de sensibilisation et d’information à Tombouctou, le jeudi dernier, pour expliquer sa feuille de route. « Beaucoup de Maliens mal informés, pensent que la MINUSMA doit se battre comme les Forces maliennes, alors que ce n’est pas son rôle », a avoué un responsable.

Source afrique-sur7.fr

MaliwebCrise malienneSociété
Les populations maliennes ont manifesté, ce vendredi 8 novembre, pour soutenir leurs militaires qui sont au front. Mais la présence des Forces internationales, Minusma et Barkhane, a été fortement décriée par les manifestants.   Vers la fin de mission pour la Minusma et Barkhane ? L’attaque du camp militaire d’Indelimane, qui a...