Au moins une trentaine de morts ont été enregistrés suite à l’attaque d’un bus de transport en commun, le 3 décembre 2021 près de Bandiagara dans le Centre du Mali, selon une annonce des autorités locales, rapportée par l’agence de presse Reuters.

Un bus de transport en commun a été la cible d’une attaque d’hommes armés non identifiés le 3 décembre 2021, près de Bandiagara dans le Centre du pays. Le bilan, toujours provisoire selon les autorités locales, fait état d’au moins 31 personnes tuées et plusieurs blessés.

Selon le maire de la ville voisine de Bankass, Moulaye Guindo, cité par l’agence de presse Reuters, le bus a été attaqué par des hommes armés non identifiés alors qu’il effectuait son trajet du village de Songho à un marché de Bandiagara à 10 kilomètres.

«Des hommes armés (…) ont tiré sur le véhicule, ont crevé les pneus et ont tiré sur les gens», a-t-il déclaré à Reuters. Le bus, sous l’effet des tirs nourris, a fini par prendre feu.

Le Centre du Mali, notamment la région de Mopti, constitue l’épicentre des violences perpétrées par les groupes armés terroristes liés à Al Qaïda et au groupe Etat islamique (EI).

Par Wakat Séra

MaliwebCrise malienne
Au moins une trentaine de morts ont été enregistrés suite à l’attaque d’un bus de transport en commun, le 3 décembre 2021 près de Bandiagara dans le Centre du Mali, selon une annonce des autorités locales, rapportée par l’agence de presse Reuters. Un bus de transport en commun a été...