Aujourd’hui, personne ne peut expliquer réellement la cause de ces atrocités.  Tout est dans le non-dit. Cependant, ce qui se passe ces temps-ci au Mali est l’un des  pires sadismes que l’Humanité  ait connus dans ces dernières décennies.

 

Ces tueries sont si atroces, si insoutenables qu’à la vue des images, rares sont les Maliens qui n’ont pas le sommeil troublé, voire faire des cauchemars.

Le Gouverneur de Mopti, en réduisant le nombre de morts à 35, veut-il minimiser cette atrocité ? Mais «peut-on cacher le soleil montant avec le revers de la main ? ».

Qu’est-ce que cela pourrait changer aux faits? Que ça soit, 35 ou 100 voire 300 personnes assassinées, à quoi sert la controverse? Cette polémique autour du nombre de disparus ressuscitera-t-elle les morts, apaisera-t-elle la douleur des Maliens ? Non, non, et encore non!  Oh mon Dieu !!! Arrêtons avec des Dirigeants incompétents, inconscients et sans scrupules ! Ce que nous attendons de ce Responsable, c’est de nous expliquer les raisons de tous ces massacres en séries dans sa contrée depuis le début de l’année ou encore nous donner des noms de suspects interpellés.

De toute évidence, les propos du Gouverneur de Mopti ont l’air d’édulcorer l’horreur. Et cela est impardonnable !

Ce qui est encore pathétique, c’est le fait que certaines personnes profitent de ce malheur pour accabler au profit d’IBK, ce pauvre maire de la localité qui, sur le coup de la panique et de l’émotion, a balancé les premières estimations auxquelles il a cru.

Or, l’établissement des faits est incontestable et c’est le seul qui incombe. De ce fait, aucun homme, aucune femme sur le territoire du Mali ne devrait avoir une mort aussi monstrueuse.

Combien de tueries sont restées sous silence ou impunies ? Devrons-nous attendre patiemment chacun son tour ?

Toujours en est-il que la priorité de nos Responsables n’est ni le Bien-être des Maliens ni la sécurité des Maliens, encore moins  l’éducation de nos enfants, mais plutôt de s’enrichir.

Au moment où les femmes sont massacrées, les bambins calcinés, les hommes et leurs fils égorgés, où se trouvent nos Dirigeants, leurs femmes et leurs progénitures ?

Quand on sait que depuis l’arrivée d’IBK, en 2013 à nos jours, les plus gros scandales financiers depuis la création du Mali, conséquence de la majorité de nos soucis, ont éclaté sans qu’aucun des voleurs ne soit inquiété, serons-nous surpris de voir ses meurtres passés sous silence?

Ce qui demeure indescriptible aujourd’hui, c’est l’attitude de nos Gouvernants. Il est grand temps que l’on se lève.

IBK, nous voulons des réponses …

Neimatou Naillé Coulibaly

LE COMBAT

MaliwebCrise malienne
Aujourd’hui, personne ne peut expliquer réellement la cause de ces atrocités.  Tout est dans le non-dit. Cependant, ce qui se passe ces temps-ci au Mali est l’un des  pires sadismes que l’Humanité  ait connus dans ces dernières décennies.   Ces tueries sont si atroces, si insoutenables qu’à la vue des images, rares sont les Maliens...