Après cinq jours de grève le mois passé (26 au 30 août 2019), le syndicat libre des travailleurs des Affaires Etrangères ne décolère toujours pas. En effet, il menace d’observer une nouvelle grève de six jours (du lundi 23 septembre au lundi 30 septembre 2019) jusqu’à ce qu’il y ait des avancées dans leurs doléances.

N’ayant constaté aucune avancée dans la satisfaction de ses doléances, le bureau central du Syndicat Libre des Affaires Etrangères décide d’observer une grève de 144 heures, du lundi 23 septembre au lundi 30 septembre 2019. Le syndicat a déjà informé le gouvernement, à travers un préavis qu’il a déposé la semaine passée. Ainsi, il revient à la charge après son mot d’ordre de grève de 5 jours, qui a été suivi par les travailleurs du département, les représentations diplomatiques et consulaires. Déterminé à l’aboutissement de ses doléances, notamment les trois points, le syndicat invite le gouvernement du Mali à respecter les engagements qu’il a pris. Rappelons que les trois points de revendications des travailleurs du ministère des affaires étrangères sont, entre autres, l’examen du projet de Statut du corps diplomatique de la République du Mali et l’adoption du projet de Décret n°96-0441P-RM du 08 février 1996 fixant les avantages accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali et du projet de Décret n°05-464/P-RM du 17 octobre 2005 fixant la valeur du point d’indice de traitement des personnels occupant certains emplois dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali ainsi que leurs primes et indemnités.

Ousmane Baba Dramé

Source: Le Républicain

MaliwebCrise malienneSociété
Après cinq jours de grève le mois passé (26 au 30 août 2019), le syndicat libre des travailleurs des Affaires Etrangères ne décolère toujours pas. En effet, il menace d’observer une nouvelle grève de six jours (du lundi 23 septembre au lundi 30 septembre 2019) jusqu’à ce qu’il y...