Quelque 52 personnes ont trouvé la mort dans la nuit du jeudi au vendredi 14 février, lors d’une attaque menée par plusieurs individus armés non identifiés.

 

Des corps calcinés, des habitations et animaux brûlés, tel est le triste constat qui témoigne de la violence et de la barbarie des assaillants qui ont mis à sac  ce village martyr. Rappelant  la plus grande tragédie de la crise sécuritaire qui secoue notre pays à travers la mort d’au moins 174 personnes, le 23 mars 2019, dans la même localité.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebCrise malienne
Quelque 52 personnes ont trouvé la mort dans la nuit du jeudi au vendredi 14 février, lors d’une attaque menée par plusieurs individus armés non identifiés.   Des corps calcinés, des habitations et animaux brûlés, tel est le triste constat qui témoigne de la violence et de la barbarie des assaillants...