Le pilote, le capitaine Moussa Maïga et son assistant, le sous-lieutenant Mamadou Boubacar Traoré, ont tous perdu la vie.Une enquête a été ouverte pour fairela lumière sur ce tragique accident

 

Ce mardi 7 avril aux environs de 11h30, un aéronef de l’armée de l’air s’est écrasé à Sévaré. L’accident s’est produit quand l’avion revenait d’un exercice dans le cadre d’une opération antiterroriste contre les groupes armés qui sèment la terreur dans la Région de Mopti. Toutes les tentatives d’atterrir à l’aéroport régional ayant échoué, le pilote a fait tout pour éviter le pire en essayant de se poser sur un espace vide du camp de l’armée de terre. Mais hélas. Le pilote de l’engin, le capitaine Moussa Maïga et le copilote, le sous-lieutenant Mamadou Boubacar Traoré ont tous perdu la vie. Dès l’annonce de la triste nouvelle, le gouverneur de la région, le général Abdoulaye Cissé s’est rendu immédiatement sur les lieux pour constater de visu les dégâts causés par le crash. Il a présenté, au nom des plus hautes autorités et des populations de la région, les condoléances aux familles des braves militaires disparus. Hier lors d’un point de presse, le chef d’état-major de l’Armée de l’air, le général de brigade Souleymane Doucouré, a confirmé que le Super Tucano immatriculé Tanco 004 Charlie revenait d’une mission de reconnaissance cumulée à une mission de transport logistique à Tombouctou. Il a précisé que l’appariel était accompagné d’un autre Super Tucano. Les deux aéronefs ont décollé de Sévaré à 8h40 pour rejoindre Tombouctou afin d’effectuer une mission de reconnaissance de zone et d’entraînement opérationnel.
«à 10h45, les deux Super Tucano ont décollé de Tombocutou. Ils ont évolué en patrouille serrée à 1.000 mètres d’altitude pour rallier Sévaré. à la verticale de Sévaré, les deux aéronefs ont effectué des évolutions toujours en formation serrée. à l’issue de cette manœuvre, le leader de la patrouille a ordonné un éclatement.
Il est resté à la verticale de la piste de Sévaré pour continuer ses évolutions, et l’ailier est passé en vent arrière de la piste 05 qui correspond à la partie nord-ouest de la piste. à la fin de ses évolutions, le leader qui pilotait le Tanco 002 Charlie a ordonné le rassemblement pour l’atterrissage. L’ailier qui était le Tanco 004 Charlie a accusé réception. C’est après cette dernière communication que nous avons perdu tout contact avec le Tanco 004 Charlie.
à 11h25, cet aéronef avec à son bord le capitaine Moussa Maïga et le sous-lieutenant Mamadou Boubacar Traoré s’est écrasé près du camp de Sévaré», a-t-il détaillé. Pour le général Doucouré, malheureusement les deux pilotes n’ont pas eu le temps de s’éjecter de l’appareil. «Dès la confirmation de ce tragique accident et conformément à l’instruction relative aux enquêtes militaires sur les accidents et les incidents d’aviation militaire, les dispositions ont été prises par les autorités civiles et militaires de Mopti. Et une commission d’enquête militaire technique a été constituée. Cette enquête militaire technique s’effectue indépendamment de l’enquête judiciaire et de l’enquête civile en conformité avec les règles internationales», a tenu à préciser le chef d’état-major de l’Armée de l’air.
Par ailleurs, le général Doucouré a signalé que la commission et une délégation des FAMa (Forces armées maliennes) avait quitté Bamako pour Sévaré pour ramener les corps dans la capitale. «Mes pensées vont naturellement aux familles de nos camarades tout en les assurant que la lumière sera faite sur ce tragique accident», a assuré le général Doucouré.

Dramane COULIBALY et
Bembablin DOUMBIA

Source : L’ESSOR

MaliwebCrise malienne
Le pilote, le capitaine Moussa Maïga et son assistant, le sous-lieutenant Mamadou Boubacar Traoré, ont tous perdu la vie.Une enquête a été ouverte pour fairela lumière sur ce tragique accident   Ce mardi 7 avril aux environs de 11h30, un aéronef de l’armée de l’air s’est écrasé à Sévaré. L’accident s’est...