Le vol des bétails n’est pas un phénomène nouveau à Nioro du sahel, d’ailleurs plus de 80% des cas de vols dont sont victimes  les populations concernent les bétails.

 

A quelques semaines de la fête de Tabaski comme il est de coutume pour ses voleurs, des moutons commencent à réapparaitre ainsi, dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 juin 2020, c’est dame Penda Guétéma, une habitante du Village de Madina Alahery  qui fût leur victime. Les quidams sont arrivés nuitamment dans son domicile,  emportant son mouton attaché sous un hangar pendant qu’elle était plongée dans un profond  sommeil. Selon cette même population, les voleurs  opèrent avec des motos pour  le cas des moutons, mais concernant  les troupeaux le mode opératoire n’est pas encore connu.

Lors d’une rencontre organisée par l’association des jeunes de Nioro du Sahel, rencontre tenue à Guétéma le dimanche 28 juin 2020, un village érigé en chef lieu de commune, le volet sécuritaire a interpellé l’ensemble des participants. Selon Amadou Tidiane Diallo, président de ladite organisation de jeunesse, désormais les jeunes des différents villages sont appelés à conjuguer leurs efforts pour éradiquer ce phénomène, en accentuant une vigilance et une surveillance accrue  sur leurs animaux domestiques. La nécessité et l’urgence de mettre à profit leur plate forme de communication est pour lui une bonne stratégie de lutte contre ce phénomène.

Malick Gaye

L’Enquêteur

MaliwebCrise malienne
Le vol des bétails n’est pas un phénomène nouveau à Nioro du sahel, d’ailleurs plus de 80% des cas de vols dont sont victimes  les populations concernent les bétails.   A quelques semaines de la fête de Tabaski comme il est de coutume pour ses voleurs, des moutons commencent à réapparaitre...