Le Congrès pour la justice dans l’Azawad et le Mouvement national de la libération de l’Azawad viennent de créer une nouvelle coordination. Il s’agit  de la Coordination des mouvements de l’entente (CME).

Selon nos confrères du sahelien.com, l’information a été donnée à travers une déclaration faite par le bureau du CJA depuis son QG basé à Gargando dans la région de Tombouctou. Le CJA est un mouvement politico-armé de la tribu des Kel Ansar, créé en octobre 2016.

Pour les groupes armés, ce nouveau mouvement a pour objectif de lutter pour que le Comité de suivi de l’accord fasse une ouverture de l’accord pour la paix et la réconciliation à d’autres mouvements armés.

La CME est composé de dissidents des deux mouvements signataires de l’accord. La CME dénonce le caractère exclusif de l’accord dont elle demande l’ouverture à une quatrième partie. D’après le bureau politico-militaire du CJA, aujourd’hui l’implication de tous les mouvements dans le processus de mise en œuvre de l’accord est un passage obligé.

En clair, cette nouvelle création par des groupes armés n’est qu’un instrument de chantage pour entraver encore une fois l’application de l’accord pour paix.

Moriba Camara

Source: L indicateur du renouveau

MaliwebCrise malienneMalijetNord-Mali
Le Congrès pour la justice dans l’Azawad et le Mouvement national de la libération de l’Azawad viennent de créer une nouvelle coordination. Il s’agit  de la Coordination des mouvements de l’entente (CME). Selon nos confrères du sahelien.com, l’information a été donnée à travers une déclaration faite par le bureau du...