La force Barkhane a dénoncé hier 21 novembre, “le double jeu” de certains groupes qui tout en étant encore armés sont signataires de l’accord pour la paix qui avait été négocié à Alger. Au cours d’une conférence de presse à Bamako, le représentant de la force française au Mali a évoqué « une collusion avérée » entre des groupes armés du Mali et des terroristes. Les groupes armés de la Plate-forme et de la CMA, demandent à Barkhane de fournir “les preuves de ces allégations”.
Sidi Mohamed Ag Ichrach gouverneur kidal azawad serval barkhane armee francaise soldat militaire cma mnla
« Des groupes armés du nord du Mali, pourtant signataires de l’accord pour la paix, ont un pied dans le processus de paix et un autre dans les groupes terroristes. » a affirmé le général Christian Allavène, le représentant du commandant de la force Barkhane au Mali.
Il ajoute que les différentes opérations menées au Nord du Mali, démontrent « la collusion entre certains groupes signataires de l’accord pour la paix et des groupes armés terroristes ». Il ne donne toutefois pas de détails officiels. Par contre, le responsable de la force française avance que « Nous avons aujourd’hui des preuves matérielles qui démontrent cette collusion, une certaine porosité » en faisant allusion à « des écoutes téléphoniques et le comportement de ces groupes armés sur le terrain. »

MaliwebCrise maliennemaliweb net
La force Barkhane a dénoncé hier 21 novembre, “le double jeu” de certains groupes qui tout en étant encore armés sont signataires de l’accord pour la paix qui avait été négocié à Alger. Au cours d’une conférence de presse à Bamako, le représentant de la force française au Mali...