Le constant est établi que nos Forces de défense et de sécurité montent en capacité, qu’elles se qualifient et qu’elles savent, de plus en plus se battre, qu’elles font face à l’ennemi avec des victoires éclatantes. Les spécialistes reconnaissent également que la doctrine de l’organisation et de l’emploi des forces se renforce. Pour un résultat aussi spectaculaire pour une armée, il y a peu, déglinguée, elles ont un allié sûr, à savoir les véhicules Kia militaires sont techniquement et spécialement fabriqués pour les théâtres d’opérations militaires. Quelles sont les raisons de cette alliance de cœur et de raison entre les FAMa et un de leurs principaux outils de travail ?

 

C’est indéniable, les Forces de défense et de sécurité continuent à payer un lourd tribut à l’insécurité. Mais, il est tout autant indéniable qu’elles infligent de très lourdes pertes à l’ennemi. La preuve : pour la seule année 2019, leur engagement a permis de neutraliser près de deux cents terroristes, d’interpeller des centaines de suspects, de récupérer une quantité impressionnante d’armes et de détruire des équipements et les réserves ennemis. Elles sont sur la même lancée en cette année 2020. De bonnes sources, les Kia militaires se distinguent nettement des Kia civiles de par leur utilisation, y sont pour beaucoup. Le modèle civil comme son nom l’indique est pour l’usage de tout citoyen et peut être acheté sur le marché quand on en a les moyens.
Par contre, la conception de la version militaire est placée sous l’autorité du gouvernement sud-coréen. Elle est frappée du sceau du Secret défense de l’usine à sa mise sur le marché. Aucune de ses pièces détachées ne peut se retrouver sur le marché comme c’est le cas pour d’autres véhicules civils dont n’importe quelle pièce peut s’acheter au marché «Sougouni Koura» à Médine. À part ses caractéristiques techniques, même son prix de vente n’est connu que du fabricant ou son concessionnaire. Les prix ne sont pas disponibles même sur le moteur de recherche Google.
Il est clair que les critères de sécurité sur lesquels sont exigeantes toutes les armées du monde ont été déterminants dans le choix de nos Forces armées et de sécurité qui ont définitivement adopté les véhicules Kia militaires. L’on apprend à cet effet que les FAMas se sont dotées des types KM 450 au coût de 59 millions de FCFA l’unité à travers le concessionnaire malien Wad-Motor dont l’usine de montage se trouve à Banankoro.
En comparant à d’autres engins des mêmes marque et modèle d’autres fabricants vendus entre 150 et 200 millions de FCFA l’unité à l’armée, l’option Kia devrait être préférentielle. Cette remarquable différence de prix rend les Kia trois fois moins cher que les mêmes modèles utilisés sur les champs de guerre par nos Forces armées.
Il nous revient que les KM 450 du parc automobile de l’armée ont même été réclamés par les militaires de terrain qui connaissent leurs performances techniques. Il y a de cela quelques jours, on voyait des détachements des FAMa célébrer leur victoire à bord de ces véhicules, après une raclée infligée aux terroristes à Guiré. C’était après d’une contre-attaque terroriste, suite à une embuscade posée deux jours plus tôt contre leurs frères d’armes. Plus d’une vingtaine de jihadistes avaient péri et une cinquantaine de motos et armes de guerre saisie.
Selon des témoignages des militaires, ces engins se caractérisent par leur robustesse, leur adaptation aux climats désertiques, au transport des troupes avec 14 hommes à bord, leur autonomie en consommation de carburant avec deux réservoirs de plus de 100 litres chacun pour un trajet de plus de 750 Km. Surtout qu’ils sont capables de prendre à bord deux fusils d’assaut de 14.5 pour traquer à de longues distances l’ennemie. Le tireur confortablement installé fait ses tirs sans aucun dérapage et en roulant.
Ayant fait leur preuve sur le terrain depuis 2011 et à cause du choix fait par l’ensemble des FAMa depuis les camps et bases militaires de Sévaré, Gao, Tombouctou, Ménaka et Taoudenit, les Kia se sont imposés comme des véhicules de notre armée. Ils sont d’un entretien facile et peu coûteux, avec des vitres rabattables. Les pièces de rechange ne peuvent faire l’objet d’aucun trafic, car elles ne se trouvent sur aucun marché parallèle.
C’est au regard de toutes ces qualités que les Kia ont ravi la vedette à d’autres marques de fabrication dont les carcasses remplissent certains camps des théâtres d’opérations.

PAR BERTIN DAKOUO

Source : INFO-MATIN

MaliwebCrise malienne
Le constant est établi que nos Forces de défense et de sécurité montent en capacité, qu’elles se qualifient et qu’elles savent, de plus en plus se battre, qu’elles font face à l’ennemi avec des victoires éclatantes. Les spécialistes reconnaissent également que la doctrine de l’organisation et de l’emploi des...