Le Président malien plaide auprès des populations pour un soutien plus accru à l’armée contre les djihadistes.

Le chef de l’Etat malien a exhorté la population à s’unir derrière l’armée et à ne pas saper son moral.

Cet appel fait suite aux attaques djihadistes qui ont tué une cinquantaine de soldats au cours de la semaine dernière.

Commentant pour la première fois l’attaque d’un camp militaire de l’armée malienne par les djihadistes vendredi, Ibrahim Boubakar Keita (IBK) a déclaré que la stabilité et l’existence même du pays étaient en jeu.

Il a appelé à la solidarité internationale dans la lutte contre les djihadistes.

Son discours intervient à un moment où la colère grandit et qu’un sentiment de défaite face aux djihadistes semblent gagner la population.

Les djihadistes semblent gagner du terrain avec une forte mobilité sur le terrain et ce n’est pas la première fois qu’ils s’attaquent à des objectifs militaires.

Il y a sept ans, des militants islamistes se sont emparés de la majeure partie du nord du Mali, ce qui a incité la France à intervenir.

Des milliers de soldats français sont toujours dans la région, avec d’autres soldats de plusieurs armées ouest-africaines, mais ils n’ont pas encore réussi à arrêter les attaques de l’État islamique dans le Grand Sahara et les djihadistes liés à Al-Qaida.

Source: BBC

MaliwebCrise malienne
Le Président malien plaide auprès des populations pour un soutien plus accru à l'armée contre les djihadistes. Le chef de l'Etat malien a exhorté la population à s'unir derrière l'armée et à ne pas saper son moral. Cet appel fait suite aux attaques djihadistes qui ont tué une cinquantaine de soldats...