Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme a, dans un récent rapport sur la situation des droits de l’Homme, dénoncé la mort de 580 personnes au Centre du pays. Ces tueries, qui remontent de janvier dernier à maintenant, sont l’œuvre, selon les Nations Unies, des milices armées, des groupes terroristes et de l’Armée. La Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Michelle Bachelet, a appelé, face à l’ampleur de cette tragédie, à  » des enquêtes approfondies, impartiales et indépendantes ».

 

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebCrise malienne
Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme a, dans un récent rapport sur la situation des droits de l’Homme, dénoncé la mort de 580 personnes au Centre du pays. Ces tueries, qui remontent de janvier dernier à maintenant, sont l’œuvre, selon les Nations Unies, des milices armées,...