Les Forces armées maliennes (FAMa) ont eu un accrochage, vendredi, avec des Groupes armés terroristes (GAT), à l’entrée de Parou, dans le Cercle de Bandiagara (Région de Mopti, annonce une source militaire.

 

Selon un communiqué de l’Armée, la riposte des militaires a fait fuir les terroristes. «Les FAMa ont engagé la poursuite jusqu’à une autre base terroriste. Cette base a été, alors, détruite par elles, à environ 2 km, au nord de Parou», a indiqué la même source qui a ajouté que l’Armée ne déplore aucune perte contre cinq GAT neutralisés, côté ennemi.

Toujours selon le site de l’Armée, le lendemain, en début de matinée, durant une opération menée par la force Barkhane dans le secteur d’In Figaren, à l’est d’Ansongo, un véhicule blindé a sauté sur un Engin explosif improvisé (EEI). Cette attaque a fait un blessé grave, parmi les militaires français, qui a été immédiatement pris en charge.

BD/MD

(AMAP)

MaliwebCrise malienne
Les Forces armées maliennes (FAMa) ont eu un accrochage, vendredi, avec des Groupes armés terroristes (GAT), à l’entrée de Parou, dans le Cercle de Bandiagara (Région de Mopti, annonce une source militaire.   Selon un communiqué de l’Armée, la riposte des militaires a fait fuir les terroristes. «Les FAMa ont engagé...