A l’occasion de ses cents jours à la tête du gouvernement, le Premier Ministre malien Adoulaye Idrissa Maiga a invité la presse nationale et internationale autour d’un cocktail le samedi 29 juillet 2017 au campement Kangaba. C’était une initiative symbolique visant à afficher le soutien et la sympathie de l’état à l’endroit des promoteurs de ce réceptacle qui a connu une agression terroriste le 18 juin dernier.
L’objectif principal de cette rencontre, du samedi dernier entre le Premier Ministre Adoulaye Idrissa Maiga et la presse, était de témoigner la sympathie et le soutien constant du Mali aux promoteurs du campement Kangaba Mariane Montaut et Hervé Depardieu et par ricochet à tous les opérateurs économiques étrangers ayant choisi notre pays comme destination.

Premier ministre Abdoulaye Idrissa maiga pm discours conference

Dans un discours très sobre, le chef du gouvernement a commencé par évoquer cette marque de solidarité à leur égard. Il a poursuivi son intervention en disant que cet événement est loin d’une réjouissance pour cent jours à la primature, mais un moment de prise de conscience plus aigu pour réaffirmer sa détermination inflexible faire face aux grands défis auxquels le pays est confronté.

Parmi ces défis, il a cité le retour de la paix, la condition de vie des maliens, la fraternité, l’entente. Abdoulaye Idrissa Maiga s’est ensuite adressé aux hommes de médias dont il a salué les efforts. Il les a exhortés à continuer sur cette voie dans le respect de l’éthique de la profession et de la morale dans un sens général. Quant à Mariane Montaut, elle a affirmé que cette rencontre est un honneur et une chance pour elle parce qu’elle lui a nourrit de l’espoir.

A ses dires, en allant célébrer les cents jours au campement après le drame que l’on connait, le premier ministre à posé un acte fort en montrant qu’elle et sont compagnon ne sont pas abattus. Elle a formulé son vœux que d’autres personnes suive cette voie « car nous ne pouvons pas laisser la barbarie vaincre, nous ne pouvons pas céder à la peur » a-t-elle dit.

Elle a terminé son discours en disant en bambara qu’elle est française de naissance, mais malienne dans le cœur. Au nom de la presse, Chahana Takiou a adressé des salutations aux uns et aux autres avant d’affirmer la solidarité des acteurs de média. Il faut rappeler que le 18 juin, le campement Cangaba a été la cible d’une attaque terroriste ayant fait cinq morts et un dégât matériel considérable qui avoisine trente millions de francs Cfa.

Avant ce drame, l’établissement abritait régulièrement des séminaires ou autres sessions de travail de plusieurs entreprises, associations, organismes et institutions publiques. En dépit de tout ce qui s’est passé et des pressions venant de toute part pour les inciter à quitter le Mali à cause de l’insécurité, Mariane Montaut et Hervé Dépardieu on voulu rester pour l’amour du pays.

Ils ont voulu poursuivre leurs activités qui concernent l’hôtellerie, la menuiserie bois et métallique, la couture et la sérigraphie dont les produits sont exposés tant au campement que dans un atelier à Niaréla dans la rue 420. Ils emploient 130 personnes en plus des sous-traitants qui œuvrent essentiellement dans le domaine de la transformation des matières premières locales.

Issa Santara

 

Source: Ciwara Info

MaliwebCrise malienne
A l’occasion de ses cents jours à la tête du gouvernement, le Premier Ministre malien Adoulaye Idrissa Maiga a invité la presse nationale et internationale autour d’un cocktail le samedi 29 juillet 2017 au campement Kangaba. C’était une initiative symbolique visant à afficher le soutien et la sympathie de...