Pour son second jour du déplacement officiel du secrétaire général adjoint de l’ONU au Mali, Jean-Pierre Lacroix s’est rendu au nouveau quartier général de la force du G5 Sahel à Bamako, construit par la Minusma sur financement de l’Union européenne. Il a également rencontré des autorités maliennes, notamment le ministre des Affaires étrangères et le Premier ministre malien pour faire le point de la coopération avec le Mali et dégager les voix pour la renforcer.

Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

Lors de ses premières rencontres avec les autorités maliennes de la transition, le secrétaire général adjoint aux opérations de l’ONU n’a pas caché qu’il était plutôt satisfait de l’état de leur coopération. Aujourd’hui, l’objectif est d’accompagner le Mali dans plusieurs domaines :

« La préparation des élections, la mise en oeuvre de progrès dans l’application de l’accord de paix d’Alger et aussi des efforts intensifiés pour ce qui concerne la situation dans le centre », explique Jean-Pierre Lacroix.

Il a également évoqué avec le Premier ministre malien Moctar Ouane le nouveau partenariat entre casques bleus et d’autres forces militaires présentes sur le terrain. « C’est un partenariat très uni, à la fois dans les domaines sécuritaires, avec force G5, forces armées maliennes, Barkhane, Tacouba et les partenaires qui interviennent au niveau politique. Cela renforce notre solidarité, notre détermination à aller de l’avant. »

L’émissaire de l’ONU va rendre ce mardi hommage aux soldats de la paix récemment tués sur le terrain lors des attaques jihadistes, avant d’effectuer une visite de terrain.

RFI

MaliwebCrise malienne
Pour son second jour du déplacement officiel du secrétaire général adjoint de l'ONU au Mali, Jean-Pierre Lacroix s'est rendu au nouveau quartier général de la force du G5 Sahel à Bamako, construit par la Minusma sur financement de l'Union européenne. Il a également rencontré des autorités maliennes, notamment le...