Les élections des conseillers de cercles, des régions et des communales partielles ont été reportées en avril prochain. Les groupes armés signataires de l’accord d’Alger, qui avaient demandé le report de ces élections, saluent cette décision. Les responsables de la CMA estiment que ce report doit permettre aux autorités intérimaires d’être opérationnelles. Sur les ondes de Studio Tamani,  le porte-parole de la Coordination des Mouvements de l’Azawad, Ilad Ag Mohamed,  pense que «  ce qui est important, c’est profiter de ce moment  pour discuter des problèmes entre les mouvements signataires par rapport à la loi sur les collectivités et de la libre administration qui sont en violation flagrante de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. Il faut aussi profiter de cette période pour permettre aux autorités intérimaires d’être opérationnelles. Il faut que les différentes parties s’attendent ».

negociation pourparlers groupes armes gouvernement malien alger

Pour le gouvernement, cette décision répond à un souci de « permettre à tous les acteurs concernés de disposer du temps de discussion nécessaire afin d’apporter des réponses aux préoccupations exprimées ». « Cette perspective permettra d’ouvrir un espace de dialogue devant aboutir à un consensus afin d’organiser des élections inclusives dans un climat apaisé », conclut le communiqué

Nabila

source: L’indicateur du Rénouveau

MaliwebCrise malienne
Les élections des conseillers de cercles, des régions et des communales partielles ont été reportées en avril prochain. Les groupes armés signataires de l’accord d’Alger, qui avaient demandé le report de ces élections, saluent cette décision. Les responsables de la CMA estiment que ce report doit permettre aux autorités...