Le Chérif de Nioro s’est ajoint aux appels lancés, tant par le gouvernement que par des organisations politiques et civiles pour protester massivement, ce vendredi 14 janvier 2022, contre les sanctions sévères prises par la CEDEAO contre le Mali. Ci-dessous, son analyse des faits et son appel intégral.

”Au nom d’Allah, Miséricordieux!
Que les prières et la paix d’Allah soient sur Son Noble Prophète, sa famille bénie, ses compagnons choisis, et sur tout Saint serviteur de Dieu.

Appel de Mohamedou (Chérif de Nioro), fils de son Chef spirituel et son Maître Hamahoullah!

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, avec ses décisions injustes contre notre pays, est complice du crime majeur comploté contre notre pays, dans l’intention de le détruire. Avec ces décisions, elle travaille, par procuration, afin d’exécuter des plans d’agression montés par certaines forces étrangères.

C’est ainsi que je lance un appel au peuple malien à l’intérieur de notre chère patrie ou ailleurs et à tous les citoyens patriotes pour se soulever, comme un seul homme, et sortir ce vendredi dans toutes nos villes, villages et zones rurales.

Exprimons donc notre rejet de ces décisions injustes, ainsi que notre soutien et notre alignement derrière nos leaders et notre gouvernement. Montrons au monde tout entier notre fermeté, notre cohésion et notre unité face à ces décisions et à toute autre mesure pouvant porter atteinte à la dignité de notre pays.
Notre peuple est tellement fort. Il tire sa force de sa foi et de son patriotisme.
On ne s’agenouille sous aucune pression quelque soit sa férocité.
On peut certainement souffrir. Mais cette souffrance n’est, pour nous, qu’une source de plus d’endurance et de Constance”.

Nioro, le 12 janvier 2022
Mohamedou fils de son Chef spirituel et son Maître Himallah le Chérif

MaliwebCrise malienneMalijet
Le Chérif de Nioro s'est ajoint aux appels lancés, tant par le gouvernement que par des organisations politiques et civiles pour protester massivement, ce vendredi 14 janvier 2022, contre les sanctions sévères prises par la CEDEAO contre le Mali. Ci-dessous, son analyse des faits et son appel intégral. ''Au nom...