C’est donc fait. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a récemment décidé de sanctionner cinq (5) personnes auxquelles il est reproché d’être des entraves au processus de paix.

 

C’est donc la seconde fois que cette instance onusienne sanctionne des personnes au Mali soupçonnées d’entraver la mise en œuvre de l’Accord issu du processus d’Alger.

Il faut préciser que c’est grâce à la Résolution 2374, adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU, en septembre 2017, que de telles sanctions sont prononcées contre des auteurs de blocage du processus de paix au Mali.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebCrise malienneJustice
C’est donc fait. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a récemment décidé de sanctionner cinq (5) personnes auxquelles il est reproché d’être des entraves au processus de paix.   C’est donc la seconde fois que cette instance onusienne sanctionne des personnes au Mali soupçonnées d’entraver la mise en œuvre de...