L’hôtel Onomo abrite, depuis ce mercredi, un atelier de trois jours dont l’objectif principal est la sécurité des prisons au Mali. Des experts en sécurité pénitentiaire de la Minusma et des forces de défense et de sécurité du Mali élaborent des «Plans opérationnels intégrés de protection et de défense des maisons d’arrêt de Bamako et de correction de Koulikoro».

 «La sécurité de la cité en générale passe par celle des prisons en particulier». C’est le thème de cet atelier réalisé grâce au financement de la Minusma. Dans son discours, Tougouri Honoré, l’adjoint au Chef de la Section des Affaires judiciaires et Pénitentiaires de la Minusma a souligné le bien-fondé du cadre d’échanges. Selon lui, pour «anticiper et gérer» les incidents dans les prisons, il faut prévoir une stratégie de protection et de défense impliquant l’appui des forces externes en cas de trouble majeur. L’atelier, a-t-il indiqué, permettra donc de proposer un projet de plan de protection et de défense interne de la MCA de Bamako et le pénitencier de Koulikoro.

Le problème a changé, la solution aussi

Construites pour la plupart à l’époque coloniale, nos prisons ne répondent plus aux normes. Pis, avec l’arrestation et l’incarcération dans ces prisons des terroristes reconnus pour leur dangerosité, la sécurité dans les prisons est aujourd’hui une urgence.Des défis énormes auxquels le magistrat Ibrahima Toukara, directeur national de l’Administration pénitentiaire et de l’Education Surveillée et ses collaborateurs tentent de relever. SelonIbrahima Toukara, la Direction nationale de l’Administration pénitentiaire et de l’Education Surveillée (DNAPES) est consciente de la réalité dans les prisons. «Le défi sécuritaire doit être relevé par l’ensemble des forces de sécurité et de défense», a indiqué le directeur Tounkara.

Par ailleurs, le directeur de la DNAPES a rappelé les efforts de l’Etat dans la sécurisation des prisons. Deux actes montrent, selon lui, ces efforts, à savoir la construction de la prison moderne de Kénioroba avec une capacité d’accueil de 2 500 détenus et l’ouverture, pour la première fois, d’un centre de formation militaire des surveillants de prisons à Baguinéda. Une initiative de la DNAPES. Ibrahima Tounkara a salué l’élaboration des plans de sécurité de la MCA de Bamako et Koulikoro. Cet atelier, théorique, a-t-il annoncé, sera suivi,très bientôt, d’un exercice de simulation pratique.

Représentant le ministre de la Justice, Modibo Sacko a salué la Minusma pour sa«présence constante»aux côtés du Mali dans presque toutes les activités de l’Administration pénitentiaire. Cela à travers des appuis technique, matériel ou financier. Avant de conclure son propos, Modibo Sacko a invité les agents pénitentiaires à prêter une oreille attentive aux instructions qui leur seront données pour une meilleure sécurisation des établissements pénitentiaires.

Mamadou TOGOLA

 La rédaction

MaliwebCrise maliennemaliweb,minusma
L’hôtel Onomo abrite, depuis ce mercredi, un atelier de trois jours dont l’objectif principal est la sécurité des prisons au Mali. Des experts en sécurité pénitentiaire de la Minusma et des forces de défense et de sécurité du Mali élaborent des «Plans opérationnels intégrés de protection et de défense des...