La capitale des Balazans, Ségou, a abrité du 16 au 19 février 2021, un atelier de renforcement des capacités sur la mise en œuvre du DDR des ex-combattants. Cet atelier de haut niveau a été organisé par la Commission Nationale de DDR (CNDDR) en partenariat avec la Division de Réforme du Secteur de la Sécurité – Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (RSS-DDR) de la MINUSMA. Près de 120 acteurs du processus du DDR ont pris part à cet atelier de renforcement des capacités.
En raison du nombre important de participants et de la nécessité du moment de respecter les mesures barrières contre la Covid-19, cet atelier de haut niveau s’est déroulé en deux étapes, principalement du 16 au 18 et du 18 et 19 février.Selon la MINUSMA, les thématiques développées au cour de ces quatre jours des travaux sont entre autres : la stratégie de DDR-intégration dans la RSS pour la période de transition, conformément à la Feuille de route actualisée du 18 décembre 2020 ; la réinsertion socio-économique pilotée par le Programme de réinsertion socio-économique des ex-combattants (PREC) et son démarrage ; les projets de réduction de violences communautaires (RVC) de RSS-DDR MINUSMA et du PREC ; l’Accord pour la Paix et les atouts, défis et perspectives de relance du processus DDR, ainsi que la problématique de la mise en œuvre du Programme de réhabilitation communautaire au centre (PRC).

Au côté de la CNDDR et de la Commission Nationale d’Intégration (CNI), cet atelier a vu la participation, du Ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, du Comité de Suivi de l’Accord (CSA), du Commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité (C-RSS), de l’Etat-Major général des Armées, des Représentants des Mouvements signataires et ceux de l’inclusivité, le Secrétariat permanent du Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, et de la MINUSMA, ainsi que des représentants de la MINUSMA par vidéo-conférence.

Selon la MINUSMA, son appui au processus de RSS et du DDR, s’inscrit dans les tâches prioritaires de la Résolution 2531 (2020) du Conseil de sécurité parallèlement à son soutien à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et de la Réconciliation au Mali signé en 2015.

Tout en rappelant les acquis de la Feuille de route actualisée du 18 décembre 2020, en faveur de la mise en œuvre de l’Accord pendant la période de transition, le Ministre de la Réconciliation nationale, le Colonel-major Ismaël WAGUE souhaite que les recommandations formulées fassent l’objet d’une large restitution et de mise en œuvre effective et diligente par les Parties à l’Accord.

Issa Djiguiba

Source: Journal le Pays- Mali

MaliwebCrise maliennemaliweb netSociété
La capitale des Balazans, Ségou, a abrité du 16 au 19 février 2021, un atelier de renforcement des capacités sur la mise en œuvre du DDR des ex-combattants. Cet atelier de haut niveau a été organisé par la Commission Nationale de DDR (CNDDR) en partenariat avec la Division de...