Plus de 150 enfants ont été tués, au cours du premier semestre de 2019, et 75 blessés lors d’attaques violentes au Mali, selon l’UNICEF qui cite des données préliminaires enregistrées par les Nations Unies dans un rapport livré, le mardi 13 août, à Bamako, New York, Genève.

 

Selon la même source, « le recrutement et l’utilisation d’enfants dans les groupes armés ont doublé par rapport à la même période en 2018 et plus de 900 écoles restent fermées en raison de l’insécurité ».

On estime que plus de 377 000 enfants ont, actuellement, besoin d’une assistance en matière de protection au Mali, dit le texte de l’UNICEF.

Au Mali, l’UNICEF collabore le Système des Nations unies (SNU), la Communauté internationale afin de fournir des services de protection aux enfants touchés par la crise multidimensionnelle que vit le pays depuis 2012.

MD

(AMAP)

MaliwebCrise malienneSociété
Plus de 150 enfants ont été tués, au cours du premier semestre de 2019, et 75 blessés lors d’attaques violentes au Mali, selon l’UNICEF qui cite des données préliminaires enregistrées par les Nations Unies dans un rapport livré, le mardi 13 août, à Bamako, New York, Genève.   Selon la même...