Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, chef du gouvernement a reçu, le samedi 8 août 2020 à la Primature, la majorité présidentielle autour de la «validation de la feuille de route proposée par le gouvernement pour une sortie de crise ». Au cours de cette rencontre, la feuille de route n’a pas pu être validée par les parties. Quelques amendements ont été apportés au document. Mais la majorité présidentielle semble être d’accord avec l’essentiel du contenu du document. A l’issue de la rencontre à huis-clos, Dr Abdoulaye Amadou Sy de la COFOP (Coalition des Forces Patriotiques) a accordé une interview à la presse dans laquelle il précise que cette feuille de route sera proposée à l’opposition pour qu’elle puisse faire des propositions afin de permettre au pays d’avancer. « Nous avons travaillé sur une feuille de route qui devrait en principe permettre de ramener la paix, la sérénité dans la crise que nous rencontrons », a-t-il dit.

Outre le premier ministre, Dr Boubou Cissé, plusieurs responsables de la majorité présidentielle ont pris part à cette rencontre. Parmi eux, nous pouvons citer, Abdrahamane Sylla du RPM, Tiémoko Sangaré de l’Adema PASJ, Tieman Hubert Coulibaly de l’UDD, Ibrahim Boubacar Bah de l’UM-RDA,  Tiébilé Dramé, Oumar Hamadoun Dicko et Djibril Tall du FSD-SAP, Dr Abdoulaye Amadou Sy, Mamadou Traoré et Amadou Aya de la COFOP, l’ancien ministre Amadou Thiam et bien d’autres personnalités. Cette rencontre à huis clos entre le premier ministre et la majorité a durée plus deux heures de temps.  A l’issue de la rencontre, Dr Abdoulaye Amadou Sy de la COFOP (Coalition des Forces Patriotiques) s’est prêté aux questions des journalistes. « Nous avons travaillé sur une feuille de route qui devrait en principe permettre de ramener la paix, la sérénité dans la crise que nous rencontrons. Cette feuille de route est non un accord politique doit en principe regrouper l’ensemble des opinions et des politiques et des apolitiques, la société civile, l’opposition ainsi que les groupes armés et autres. C’est réellement avec l’ensemble des difficultés que nous rencontrons maintenant, essayé de trouver une seule voix unique pour l’intérêt du Mali », a-t-il dit. Selon lui, le Mali est au dessus de tout. « Dans une situation de ce genre, au delà de ceux qui viennent chez nous notamment la CEDEAO pour nous inciter à nous rencontrer, nous-mêmes, nous pouvons entre nous-mêmes nous voir et nous rencontrer. Cette feuille de route va être proposée à l’opposition de manière à ce qu’elle puisse essayer de voir si au delà des propositions qu’elle veut faire, elle peut rentrer dans cette situation de manière à pouvoir nous permettre d’avancer ensemble », a-t-il conclu. Selon Mamadou Traoré du parti UNION, il n’ ya pas eu d’objection de la majorité présidentielle par rapport à la feuille de route. Mais, il reconnait qu’il y a eu quelques amendements qui ont été apportés à cette feuille de route.

A noter que le projet de feuille de route prévoit l’élection d’un nouveau président de l’assemblée nationale sur le principe d’une personnalité consensuelle. La feuille de route propose l’adoption d’un nouveau code électoral, la réforme de la cour constitutionnelle, la création d’un organe unique indépendant de gestion des élections, l’organisation de nouvelles législatives à l’issue de ce processus de réformes, la création  d’un conseil national de dialogue politique qui constituera un cadre d’échanges et de consensus sur les grands sujets. La feuille de route évoque la nécessité «d’engager le dialogue avec les djihadistes maliens ».

Aguibou Sogodogo 

Source: Journal le Républicain-Mali

MaliwebCrise malienne
Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, chef du gouvernement a reçu, le samedi 8 août 2020 à la Primature, la majorité présidentielle autour de la «validation de la feuille de route proposée par le gouvernement pour une sortie de crise ». Au cours de cette rencontre, la feuille de route n’a pas...