Le préfet de Teninkou et son chauffeur ont été enlevés mardi dernier par des hommes armés non identifiés, entre Mopti et Kadial.

Les enquêteurs seraient en cours depuis le rapt, pour essyer de retrouver l’administrateur civil et son chauffeur.

 

Affaire du meeting avorté de Ras Bath

2 personnes placées sous mandat de dépôt

 

Le Parquet du Tribunal de Grande instance de Ségou a placé lundi dernier sous mandat deux personnes dans l’affaire du meeting avorté à Ségou de Mohamed Youssouf Bathily dit « Ras Bath » le 28 avril dernier. Ces deux personnes sont soupçonnées d’agression et de coups et blessures volontaires qui ont émaillé ce meeting.

Il s’agit de Modibo Cheick Doucoure Chef Protocole du Maire de Ségou et Albadia Baba Toure, Informaticien et promoteur de cyber café à Pelengana.

Gao

1 combattant du GATIA tué et 2 autres blessés

 

Un véhicule à bord duquel se trouvaient plusieurs combattants du GATIA a sauté mardi dernier sur un engin explosif dans la zone de Ahina, commune d’Anchawadj, localité située à environ 130 km de Gao.

Le bilan fait état d’un mort en l’occurrence Hammi Ag Amoumine et deux blessés.

GAO

Opération de sécurisation des axes et alentours

 

Le contigent hollandais de la Minusma en collaboration avec l’armée malienne mène depuis lundi dernier une opération de sécurisation des axes et alentours de Gao.

Selon nos sources, au cours de l’opération, des hélicoptères et des armes seront déployés pour assiter les militaires au sol.

 

Mali

La côte d’Ivoire va envoyer 450 Casques Bleus supplémentaires

 

La Côte d’Ivoire ambitionne de porter son contigent militaire dans la force de l’ONU au Mali à 600 soldats, selon le ministre ivoirien des affaires étrangères Marcel Amon Tanoh.

A ses dires, les Nations unies ont été saisies pour que son pays puisse accroître sa contribution à la Minusma.

Rappelons que 150 soldats invoiriens sont déployés en tant que Casques Bleus à Tombouctou depuis un an dans le cadre de la Minusma.

Force Barkhane au Mali

50 soldats estoniens attendus

 

Une cinqunataine de soldats estoniens viendront fin mai ou début juin au Mali afin d’y réjoindre les militaires français de l’opération antijihadiste Barthane. L’unité comprendra 36 soldats d’infanterie, des traducteurs ainsi qu’une équipe de soutien de 6 personnes.

Faut-il rappeler que c’est la première fois que des soldats étrangers particperont directement à cette opération française.

Le 26 mars

MaliwebCrise malienneminusma
Le préfet de Teninkou et son chauffeur ont été enlevés mardi dernier par des hommes armés non identifiés, entre Mopti et Kadial. Les enquêteurs seraient en cours depuis le rapt, pour essyer de retrouver l’administrateur civil et son chauffeur.   Affaire du meeting avorté de Ras Bath 2 personnes placées sous mandat de...