Au moment où le centre du pays fait face à des conflits communautaires entre Peulhs et Dogon dans la région de Mopti, la situation sécuritaire reste également préoccupante au nord du pays. Dans la région de Ménaka, deux villages de la tribu des touaregs Daoussakh ont été la cible de présumés terroristes. Ces affrontements ont fait cette semaine une cinquantaine de morts.

Une situation qui risque de provoquer des tensions communautaires, selon des autorités locales. Un risque de conflits communautaires est aussi signalé au nord du pays par certaines autorités de la région. Une quarantaine de civilsTouregs de la tribu Daoussakh dont des personnes âgées et des enfants, ont été tués en 24 heures par des jihadistes présumésCes tueries se sont produites les 26 et 27 avril derniers dans deux villages Aklaz et Wakassa dans la région de Ménaka non loin de la frontière nigérienne. Le gouverneur de Menaka confirme ces tueries.

 

Source: L’ Aube

MaliwebCrise malienne
Au moment où le centre du pays fait face à des conflits communautaires entre Peulhs et Dogon dans la région de Mopti, la situation sécuritaire reste également préoccupante au nord du pays. Dans la région de Ménaka, deux villages de la tribu des touaregs Daoussakh ont été la cible...