Né à Kaolack au Sénégal, le terroriste Souleymane Keita de la Katiba Khaled Ibn Walid, affilié à Ansar Eddine, avait participé à la bataille de Konna. Il était parmi les seigneurs de la forêt de Wagadou, à la frontière avec la Mauritanie. Son nom a été lié à plusieurs attaques dans les villages de Fakola et de Misseni, près de la frontière avec la côte d’ivoire. Il était recherché dans le sahel jusqu’à ce 29 mars 2016, date de son arrestation  par les forces spéciales maliennes, sous la direction de la sécurité d’état, dans la région de Sikasso.

Il y a quelques mois, une certaine presse étrangère a  annoncé qu’il avait été libéré en catimini par les services de renseignement. A notre grande surprise, il a comparu aux assises, il a été condamné à mort le 13 Novembre dernier, suite à son procès à la cour d’ assises de Bamako.

C’est dire que le mensonge a vite été rattrapé et l’honneur est  sauf.

El Hadj  Chahana Takiou

Source: Le 22 Septembre

MaliwebCrise malienne
Né à Kaolack au Sénégal, le terroriste Souleymane Keita de la Katiba Khaled Ibn Walid, affilié à Ansar Eddine, avait participé à la bataille de Konna. Il était parmi les seigneurs de la forêt de Wagadou, à la frontière avec la Mauritanie. Son nom a été lié à plusieurs...