A l’instar des autres forces vives de la Nation, le Conseil National de la Société Civile a participé aux concertations nationales du 10 au 12 septembre, pour la mise en place d’une transition politique. D’ailleurs, par un communiqué datant du 12 septembre 2020, il a approuvé la charte issue de ces travaux de trois jours et souhaite être l’interface entre la nouvelle autorité (CNSP) et la communauté internationale.

Bien que les idées soient divergentes sur la charte issue des assises des concertations nationales pour mettre en œuvre la transition, le Conseil National de la Société Civile est en phase avec ce règlement. Il l’a fait savoir à travers un communiqué.

« Le Conseil National de la Société Civile du Mali a participé avec une forte délégation aux assises des concertations nationales pour dégager les grandes lignes de la transition au Mali. Les résultats auxquels on est parvenu honorent tous les participants », telles sont les premières lignes de ce communiqué.

Le Conseil National de la Société Civile du Mali, dans ce communiqué, salue l’esprit de courtoisie, de fraternité et de don de soi des participants qui ont caractérisé le déroulement des travaux des assises. Il se met à disposition pour accompagner, orienter et faciliter la mise en œuvre efficace et efficiente des conclusions des travaux des concertations nationales pour une transition apaisée.

Toujours selon ce document, conformément à sa mission, le Conseil National de la Société civile du Mali souhaite vivement jouer le rôle d’interface entre tous les acteurs bi et multilatéraux de même que les organisations internationales (CEDEAO, Union Africaine, Nations Unies) en vue d’appuyer toutes les dispositions politiques, économiques, sociales et culturelles pour assurer une garantie d’allègement tant au point des droits humains civiques et politiques en faveur du Comité National pour le Salut du Peuple. Et, sollicite tous les acteurs maliens, entre autres les Organisations faitières de la Société Civile, les Forces de défense et de sécurité, les partis et regroupements de partis politiques à s’unir autour de l’idéal Mali pour la réussite de la transition.

Il a ensuite félicité et encouragé les Maliens et Maliennes pour la volonté de construire un Mali nouveau Uni et Prospère.

Par Mariam SISSOKO

Source: Le Sursaut

MaliwebCrise malienneMali actuPolitique
A l’instar des autres forces vives de la Nation, le Conseil National de la Société Civile a participé aux concertations nationales du 10 au 12 septembre, pour la mise en place d’une transition politique. D’ailleurs, par un communiqué datant du 12 septembre 2020, il a approuvé la charte issue...