Enfin, le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goita, président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) voit ses missions et attributions formalisées par un décret signé par le président de la transition, Bah N’Daw.

Nombreux étaient les maliens qui se demandaient quel rôle précis le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goita, allait jouer auprès du président de la transition, Bah N’Daw et comment se situerait-il dans l’architecture institutionnel au Mali.

Le président de la transition, Bah N’Daw, a précisé à la fois le rôle mais aussi les aspects administratifs et protocolaire du poste occupé par le Colonel Assimi Goita. A cet effet, le vice-président de la transition est chargé : « des questions de Défense et de sécurité » selon le décret signé par le chef de l’Etat. Il est consulté par le président de la transition, sur « tout projet de texte relatif à l’organisation de la défense nationale et de la sécurité intérieure » notamment. Il est également « consulté sur les propositions de nomination ou de promotion au sein des forces armées et de sécurité ».

L’équipe qui accompagnera le vice-Président est composée d’au moins douze membres, dirigée par un chef de cabinet, qui a pour rôle de superviser « l’organisation matérielle des déplacements du vice-président de la transition, à l’intérieur du pays, et à l’étranger » et de suivre la coordination des opérations du cabinet ainsi composé.

Le cabinet dispose d’une « régie de dépenses », dont il est difficile d’évaluer le montant, car, il reste à comprendre encore le nombre de membres qui composeront le cabinet. Car, en plus d’un directeur de cabinet, de 5 conseillers spéciaux, de 3 chargés de mission, le cabinet sera composé des « agents de sécurité rapprochée », dont le nombre n’est pas délimité.

Ousmane Tangara

Source: Bamakonews

MaliwebCrise maliennemaliweb
Enfin, le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goita, président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) voit ses missions et attributions formalisées par un décret signé par le président de la transition, Bah N’Daw. Nombreux étaient les maliens qui se demandaient quel rôle précis le vice-président...