Cher(e)s ami(e)s

Notre ancien Premier ministre a décidé de nous faire juge de la situation qui l’oppose au BVG. En publiant un texte de justification l’ancien PM commet une grave erreur, car un Chef ne se justifie pas.

Il aurait dû garder le silence ou se mettre directement au service de la justice. En transportant le débat sur la scène publique, il y a sans doute une volonté de sa part de nous faire participer à une situation dont seule la justice est compétente.

Dans son explication, on ne comprend pas grand chose, car tout est ramené au “secret défense”.

Je ne pense pas qu’il faille s’attarder sur le texte, il donne lui même la définition du secret défense selon notre législation.

Le terme “achat” n’est mentionné nulle part, la loi insiste plutôt sur la divulgation possible de renseignements liés à l’utilisation des matériels ou autres documents sensibles en lien avec le fonctionnement de l’armée.

Si l’on suit la logique de l’ancien PM, aucun achat de matériel ne devrait être connu !!! pourtant tout est connu et cela est souvent révélé avec fierté.

L’ancien PM s’est livré à un exercice, qu’il ne maîtrise pas, ses avocats auraient fait mieux sans doute. Etre spécialiste de tout, c’est être spécialiste de rien…

N’étant moi même pas spécialiste du droit et ayant beaucoup de respect pour la justice, je n’irai pas plus loin sur ce sujet, il y a beaucoup d’avocats qui ont été engagés lors de ces différentes affaires, ils peuvent à présent parler.

BST

Source: Niarela.net

MaliwebChroniquesCrise malienne
Cher(e)s ami(e)s Notre ancien Premier ministre a décidé de nous faire juge de la situation qui l’oppose au BVG. En publiant un texte de justification l’ancien PM commet une grave erreur, car un Chef ne se justifie pas. Il aurait dû garder le silence ou se mettre directement au service de...