Des personnalités présentes à la cérémonie d’investiture ont porté une appréciation positive sur l’intervention du président de la transition, Bah N’Daw, après sa prestation de serment

Soumeylou Boubèye Maïga, ancien Premier ministre : «Nous devons tous nous inscrire dans l’accompagnement et le soutien à ce processus»
Je pense que c’est un jalon important pour le reste de la transition. Maintenant, nous devons tous nous inscrire dans l’accompagnement et le soutien de ce processus pour qu’il se déroule convenablement. Mais également pour qu’il nous permette rapidement de trouver des institutions légitimes issues d’élections transparentes, crédibles et acceptées par tous.

Habib Sylla, président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur : «Nous avons entendu un discours que les Maliens rêvaient d’entendre»
Nous avons assisté à une très belle cérémonie à laquelle on s’attendait. Nous avons entendu un discours que les Maliens rêvaient d’entendre et je pense que l’espoir est permis. On demande à l’ensemble des Maliens, chacun dans son domaine de compétence d’apporter sa contribution pour la réussite de la transition. Ce n’est pas seulement l’affaire de l’équipe qui est chargée de diriger mais cela concerne l’ensemble du peuple puisque nous voulons une belle transition. Je crois que le Mali de demain dont nous rêvons démarre aujourd’hui. Félicitations à l’ensemble du peuple malien et à nos deux présidents choisis sans contestation.

Dans l’ensemble, depuis les concertations, l’entente est cordiale. Et cela est la base de choses qui réussissent car lorsque tout le monde s’accorde, on peut dire que l’espoir est là. Nous, Maliens de l’extérieur, nous ne serons pas en marge, nous allons venir comme d’habitude appuyer, contribuer pour que notre pays puisse se remettre sur ses jambes. Il faut surtout féliciter le président pour le discours qu’il a tenu. Tous les manquements qui ont provoqué la situation dans laquelle se trouve le pays ont été touchés. Nous souhaitons que tout cela soit concrétisé : la justice sociale, la sécurité, la bonne gouvernance en un mot.

Salif Keita, artiste : «Les bonnes choses vont commencer et l’impunité va cesser»
Je suis très heureux et je crois que tous les Maliens doivent l’être aujourd’hui car cela prouve que le Mali est un pays béni. Nous sommes très contents du choix du président de la transition. Je sais que les bonnes choses vont commencer et que l’impunité va cesser. Seulement, je pense que 18 mois ne sont pas suffisants. Il faut un minimum de trois ans. J’ai beaucoup d’espoir et je compte sur les autorités de la transition. Je sais que ce sont des gens intègres et qui ont de l’amour pour leur patrie. Je demande à ceux qui ont déjà passé 30 ans dans la politique malienne de les laisser bien travailler.

Jeamille Bittar, membre du M5-RFP : «Nous avons entendu un discours qui prend en charge les préoccupations des Maliens»
Je pense que la cérémonie était riche de sens. C’est une cérémonie pendant laquelle, on a assisté, écouté et entendu un discours ferme, militaire du président de la transition qui prend en charge les préoccupations des Maliens dans toute leur diversité. Aujourd’hui, force est de reconnaitre que nous ne croyons plus aux mots. Nous voulons voir les hommes à la tâche.

C’est cela le plus important. Ce bénéfice du doute, nous le leur accordons. Mais ce qui est évident, c’est qu’une transition de 18 mois doit aller très vite et avec des résultats probants. Nous estimons aujourd’hui que compte tenu de la situation, les Maliens devraient se donner la main et avancer tranquillement vers ce que nous attendons tous, c’est-à-dire, l’aboutissement du processus électoral, une démocratie plus renforcée avec cette fois-ci, des élus dignes de la nation.

Hassan Naciri, ambassadeur du Maroc au Mali : «Les annonces faites par le président sont très prometteuses pour l’avenir» 
Nous avons vécu un évènement heureux. Cela a consacré les mesures prises ces derniers moments et c’est l’aboutissement d’un processus. Un processus qui n’a pas duré très longtemps heureusement.
En un mois, le Mali, avec l’aide de ses partenaires, est arrivé à ce stade. C’est extraordinaire. Il y a aussi les annonces faites par le président de la transition dans son discours d’investiture. Je crois que c’est aussi très prometteur pour l’avenir. Cela dessine un peu les contours des reformes que le pays va entreprendre, des politiques qu’il va suivre. C’est réconfortant et rassurant. Maintenant, en tant que partenaire, les choix appartiennent aux Maliens et nous les accompagnons.

Mahmoud Dicko, autorité morale du M5-RFP : «Le discours du président a suscité beaucoup d’espoir»
Mes impressions sont bonnes. Le discours du président a suscité beaucoup d’espoir. J’espère bien que cet espoir ne va pas être déçu. Cela demande aujourd’hui que tous les enfants de ce pays se mettent ensemble pour relever les grands défis auxquels le Mali fait face. Moi je crois au génie malien et que le peuple malien va relever ce défi.

Rassemblés par
Dieudonné DIAMA 

Source: Journal l’Essor-Mali

MaliwebCrise malienne
Des personnalités présentes à la cérémonie d’investiture ont porté une appréciation positive sur l’intervention du président de la transition, Bah N’Daw, après sa prestation de serment Soumeylou Boubèye Maïga, ancien Premier ministre : «Nous devons tous nous inscrire dans l’accompagnement et le soutien à ce processus» Je pense que c’est un jalon...