Un véhicule mini bus, en provenance de Bankass, a heurté un engin Explosif Improvisé(EEI) hier, mardi 26 janvier 2021 vers 9 heures au niveau du pont Parou dans la commune de Bara Sara sur la route nationale 15 (RN15). Le bilan de cet incident malheureux est de 4 morts et 3 rescapés parmi lesquels deux femmes. Les malfaiteurs auraient placé la mine au beau milieu du pont. 

 

Informée de l’incident une équipe de l’escadron de la gendarmerie de Bandiagara dirigée par le capitaine Sékou Kariba KONATE s’est immédiatement rendue sur les lieux afin de ratisser la zone et secourir les rescapés. Les corps ont été transportés à la morgue du Centre de Santé de Référence (CSREF) de Bandiagara par le capitaine KONATÉ et ses hommes.

Les défis sécuritaires sont multiples dans le centre de notre pays. Menace terroriste, violences intercommunautaires, jusqu’à la dégradation des ressources naturelles, mais l’une des préoccupations de l’heure reste bien l’utilisation des engins explosifs, devenus quotidiens.

Enfouis dans le sol, ils sont a priori destinés à piéger les contingents militaires. Mais c’est bien les populations civiles locales qui paient le prix.

Le centre du Mali est devenu une zone où la circulation des personnes et leurs biens restent pénibles. En plus des attaques armées, même le simple fait de circuler sur le sol peut être suicidaire à cause des mines ou engins explosifs improvisés.  Le vendredi 15 janvier 2021, trois (03) enfants sont morts et deux (02) autres blessés suite à l’explosion d’un engin explosif dans la périphérie de de la ville de Koro dans la région de Mopti. Ce groupe de cinq (05) enfants était parti en pâturage aux alentours de la ville. A moins de 02 km de la ville, ils ont dû heurter un engin explosif dont l’explosion a coûté la vie à 3 enfants (morts sur place).

Les mines sont placées dans plusieurs localités du centre du pays notamment dans la zone de Bandiagara, Bankass, Koro et Douentza. A chaque fois que nos militaires se déplacent ou sont permutés, les mines sont placées sur les routes pour sauter leurs véhicules.

Dans le cercle de Koro la commune de Djougani est la plus dangereuse. A Bandiagara, les zones à problème sont les communes de pignari et et de Ouo ( parou, bodio) dans le Balassara. Dans le Cercle de Bankass, les endroits craints sont les Communes de Ouenkoro et de Baye. Dans le cercle de Douentza, les zones de Mondoro et Douna sont les plus dangereuses.

YOUSSOUF KONATE

Source : Le Soir De Bamako

MaliwebCrise malienneEditorialSociété
Un véhicule mini bus, en provenance de Bankass, a heurté un engin Explosif Improvisé(EEI) hier, mardi 26 janvier 2021 vers 9 heures au niveau du pont Parou dans la commune de Bara Sara sur la route nationale 15 (RN15). Le bilan de cet incident malheureux est de 4 morts...