La polémique enfle dans la capitale et le reste du pays au sujet d’une vidéo tournée au cours de soirées très arrosées  de Karim Keïta, un des fils du président de la République, batifolant, dans un bateau loué à coup de millions, avec un ramassis de bonne chair, au milieu de bons crus. Les images passent mal au sein d’une opinion publique chauffée à blanc par une crise sécuritaire, économique, auxquelles vient s’ajouter une crispation politique.

Karim Keïta a beau crié que la vidéo date de 2012, rien n’y fit. Le concert de protestations n’a pas faibli.

Les vidéos circulent largement sur les réseaux sociaux. Elles montrent Karim Keïta, le fils du chef de l’État et président de la commission de la Défense du Parlement, de très bonne humeur, au milieu d’une fête joyeuse et sur un yacht de luxe en compagnie d’amis.

« Des esprits mal intentionnés veulent me mêler à une cérémonie privée organisée à l’étranger par des amis où je n’ai fait qu’une très brève apparition et dont je n’étais chargé ni du menu ni de la liste des invités», a réagit Karim Keïta, avant d’affirmer que le déplacement à titre privé « n’a évidemment pas coûté le moindre centime au contribuable ».

Les vidéos ne permettent guère de dire quand et où ces images ont été filmées. On ignore également qui les a diffusées, mais un proche de Karim Keïta a indiqué sous couvert d’anonymat que l’intéressé se réservait le droit de porter plainte parce que d’autres images également diffusées ce jeudi étaient fausses.

Déjà cible de la protestation

Ces vidéos font surface alors que le pouvoir malien fait face à une contestation qui préoccupe les alliés du Mali, inquiets de son potentiel déstabilisateur dans un pays combattant le djihadisme et confronté à une série de graves défis.

Karim Keïta a été l’une des cibles de la protestation lors de deux manifestations au cours desquelles des dizaines de milliers de Maliens ont réclamé la démission de son père, le président Ibrahim Boubacar Keïta, en juin.

Le président de la République et sa famille défraient régulièrement la chronique du fait de leur goût immodéré pour le luxe tapageur, dans un pays qui croule sous la misère. Paradoxal non ?

La Rédaction

Source: L’Informateur- Mali

MaliwebCrise malienneSociété
La polémique enfle dans la capitale et le reste du pays au sujet d’une vidéo tournée au cours de soirées très arrosées  de Karim Keïta, un des fils du président de la République, batifolant, dans un bateau loué à coup de millions, avec un ramassis de bonne chair, au...