La blogueuse Mariam Sanè pense qu’on doit arrêter de reprocher aux femmes leur habillement, parce que certains hommes font pire en la matière.

 

Dans nos sociétés, sur le plan religieux ou pas, il est recommandé aux femmes de s’habiller décemment : c’est-à-dire de ne pas porter de vêtements qui les montrent à moitié nues ou qui laissent apparaître leurs courbes, car cela pourrait « tenter » certains hommes.

Mais ce que nous oublions, c’est que ce n’est pas uniquement le corps féminin qui attire. Quand les hommes portent des pantalons plaqués, tout en les faisant descendre pour montrer leur dessous, des culottes courtes, leurs hauts plaqués (souvent décolletés), laissant transparaître leurs pectoraux (tablette de chocolat, pour ceux qui en ont), leurs poils de la poitrine, ou même leurs forokia (boubou) extravagants, laissant apparaître la forme de leur sexe, est-ce que les femmes sont censées être indifférentes à cela ? Non !

Il n’y a pas que les femmes qui peuvent être attirées par les hommes, les hommes aussi peuvent être attirés par les femmes. Seulement, elles ne le manifestent pas de la même manière. Nous entendons très peu, ou même presque pas, les gens parler de cela. Et pourtant, il est aussi important de

Hommes velus irrésistibles

Les hommes aussi doivent s’habiller décemment, estime Ramata Maïga, étudiante, car ils attirent les femmes avec leurs cuisses et ceux qui font du sport attirent surtout avec leur thorax dans leur tee-shirt plaqué. « Certains hommes ne s’habillent pas pour se mettre à l’aise, mais plutôt dans l’objectif de séduire », ajoute-t-elle. Les deux corps « tentent » ou séduisent et doivent s’habiller correctement, tranche pour sa part Mahamane, son camarade : « Je prends exemple sur les hommes velus. Certaines filles sont irrésistibles à cela. Quand ils ne mettent pas par exemple les boutons d’en haut de la chemise, imaginez ce que cela fait. »

Dans ces habits provocants pour hommes, nous voyons toutes sortes de silhouette : des ventrus, des élancés, des courts de tailles etc… Et chaque femme a sa préférence. Les timides ne parlent pas, mais les gnèfaralein (sans vergogne) se feront remarquer par un moyen ou un autre.

L’habillement parle

« Je pense qu’en plus des femmes, les hommes aussi doivent s’habiller correctement pour ne pas influencer les personnes qui les suivent et qui prennent exemple sur eux », affirme Djelika Traoré. Elle poursuit en racontant l’histoire de son neveu, qui est très souvent en culotte mi-cuisse« A chaque fois qu’il achète un pantalon, il se dirige vers son tailleur pour le plaquer. Il porte ces pantalons serrés qu’il fait aussi descendre. Je lui ai parlé en vain pour l’en dissuader, mais rien. Actuellement, c’est son petit frère qui n’a que six ans, qui veut suivre ses traces et j’ai été obligé de bien le taper pour qu’il arrête », confie-t-elle. Selon elle, c’est une très mauvaise influence et nous devons tous savoir nous habiller, parce que l’habillement « parle ». C’est le reflet de notre personnalité, que nous soyons au bureau, dans la rue, en famille. Tâchons d’y faire attention.

Alors chers hommes, habillez-vous décemment aussi !

Source : Benbere

MaliwebDiversSociété
La blogueuse Mariam Sanè pense qu’on doit arrêter de reprocher aux femmes leur habillement, parce que certains hommes font pire en la matière.   Dans nos sociétés, sur le plan religieux ou pas, il est recommandé aux femmes de s’habiller décemment : c’est-à-dire de ne pas porter de vêtements qui les montrent à moitié...