Le mardi 3 septembre 2019, la salle de conférence de l’hôtel Salam de Bamako a servi de cadre du lancement de la poésie ‘’Anw ka Mali Koura’’ de Mohamed Salia Touré, ancien président du CNJ. L’organisation de ladite cérémonie était confiée à l’agence de communication ”Phénix évent”. La rencontre a vu la participation de nombreux invités dont: Me. Mamadou Ismaël Konaté, ancien ministre de la justice et garde des sceaux, M. Souleymane Satigui Sidibé, président en exercice du conseil national des jeunes (CNJ), qui est non moins Secrétaire général de l’Union panafricaine des jeunes (UPJ).

À l’entame de la cérémonie, Mohamed Salia dira que la valorisation de nos langues nationales est une chose merveilleuse. ‘’Le poème qui veut dire en Bambara ”poyi”, permet de nous rendre utile, en mettant l’accent sur nos valeurs ancestrales’’, a-t-il fait savoir. Et de dire que la jeunesse est le pilier de ce beau pays, qui a plus que jamais besoin d’union pour relever l’ensemble des défis.

‘’Le Mali est une vieille nation, la mauvaise pratique de la politique a permis de dégrader la situation socioéconomique, culturelle et sécuritaire, nous ne devons pas nous laisser faire, car le Mali c’est nous tous’’ a préconisé M. Mohamed Salia Touré. Et de mettre l’accent sur le grand grain dont il est l’initiateur et qui consiste à partir vers des groupes de jeunes, pour parler de la situation du pays, sans langue de bois.

À la lumière de son intervention, sa poésie, appeler “Poyi” en Bambara, il incite les jeunes à avoir l’amour de la patrie. Et de se donner la main pour que le Mali puisse avoir un nouveau jour de paix, de prospérité et de souveraineté.

 

Drissa Adama Konaté

Source: Le Confident

MaliwebDivers
Le mardi 3 septembre 2019, la salle de conférence de l’hôtel Salam de Bamako a servi de cadre du lancement de la poésie ‘’Anw ka Mali Koura’’ de Mohamed Salia Touré, ancien président du CNJ. L’organisation de ladite cérémonie était confiée à l’agence de communication ”Phénix évent”. La rencontre...