BRMN a ténu sa 10ème session du conseil d’administration ce jeudi 17 octobre 2019 placé sous la présidence du monsieur Lanfia Camara le président du conseil d’administration en présence des administrateurs.

A l’entamer de son discours luminaire monsieur Camara a rappelé aux administrateurs que le retard acquise pour l’organisation de cette 10ème conseil d’administration est indépendant de leur  volonté dû surtout au caractère technique et contraignant devant respecté des spécificités des documents que devrait examinés : au compte administratif 2018 et compte administratif  du 1er semestre 2019 en la matière pour leur traitement et suivi puis sans ressources financières.

Monsieur Camara a t il rappelé que l’année 2018  a été caractérisée par: la poursuite de la mise en œuvre du programme de Restructuration et de Mise à Niveau des Entreprises Industrielles phase de Relance 2017-2019; L’institution en fin d’année d’une régie d’avances auprès du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau des Entreprises industrielles par Arrêté n 2018-3828/MEF-SG du 16 novembre 2018; Le manque d’agent comptable qui muté a été remplacé par un autre qui a désisté ;

La restriction des allocations budgétaire (non ouverture des crédits à la seconde senestre 2018 sur le BSI-62%- et la retenue d’environ 30% sur la subvention aux établissements publics).  Vous déduirez alors de combien de manquer à gagner notre structure a souffert dit il qui va constituer pour un défis à relever en 2019. Le nouveau programme de restructuration et de mise à niveau visait à relancer le secteur industriel du Mali à travers l’amélioration de ses performances économiques dont une contribution plus élevée à la croissance économique, aux exportations, à la promotion de l’investissement et à l’emploi, finit en 2019. Il est à noter que ce premier semestre de 2019, il y avait eu l’ouverture des crédits de l’exercice 2019 qu’au juin 2019.Sans aussi anticiper sur les résultats d’éventuelles évaluations à mi- parcours et fin du programme phase de relance 2017 2019 / a t il inviter les administrateur à continuer d’intercéder auprès de son institution ou organisation pour diligenter effectivité de la mobilisation des ressources nécessaires à sa prolongation et à sa mise en œuvre en 2020 compte tenu de son démarrage en retard (adopté par le gouvernement le 7 septembre 2017). Il était question dans l’ordre du jour d’examiner les points inscrits de la précédente session conformément à leur règlement intérieur.

Daouda Siaka BALLO

Source: EchosMedias

MaliwebEconomie
BRMN a ténu sa 10ème session du conseil d’administration ce jeudi 17 octobre 2019 placé sous la présidence du monsieur Lanfia Camara le président du conseil d’administration en présence des administrateurs. A l’entamer de son discours luminaire monsieur Camara a rappelé aux administrateurs que le retard acquise pour l’organisation de cette...