Pour la deuxième année consécutive, le Conseil national du Patronat du Mali (CNPM) a tenu le mardi 29 mai 2018, la deuxième édition de sa rentrée économique dans la salle des Banquets du Palais de Koulouba, sous la présidence du Président IBK. Après la mise en œuvre ou en cours d’exécution des recommandations de la 1ère édition, les thèmes de cette deuxième édition, portaient sur deux sujets, à savoir «la caisse de dépôt et de consignation» et «la labellisation des entreprises privées maliennes».

Rendez-vous d’échanges entre les autorités maliennes et le monde des affaires du pays, cet espace se veut un lieu permettant de mettre les questions économiques au cœur des préoccupations nationales. Ainsi, pour le patron des patrons maliens, en la personne de M. Mamadou Sinsy Coulibaly, il y a eu accord sur presque toutes les réformes proposées lors de la première édition. Ces réformes portaient sur les structures de l’emploi et de la formation professionnelle et à la commande publique. Il a ensuite expliqué le choix des thématiques de cette année qui se justifie, selon Mamadou Sinsy Coulibaly, par l’intérêt qu’elles représentent pour la dynamisation du secteur privé national et l’impact qu’elles peuvent avoir pour consolider les acquis de la relance économique.

Pour lui, le soif de création de la caisse de dépôt et de consignation traduit la volonté du secteur privé de disposer d’un mécanisme de financement alternative et complémentaire pour notre économie, et qui puisse faire ses preuves là où le financement classique des banques est incapable de couvrir les besoins d’investissement des entreprises. «La caisse de dépôt et de consignation pourra alors accompagner les grands projets miniers, industriels, des BTP ou agricoles», a-t-il expliqué.

Quant au thème sur la labellisation des entreprises, elle vise, selon M. Coulibaly, à jeter les bases d’une catégorisation des sociétés maliennes. Le président du CNPM expliquera que cette classification permettra non seulement l’assainissement du monde des affaires, mais aussi de reconnaître les entreprises les plus représentatives et dont l’apport à l’économie est indéniable. Cela  pourra se réaliser à travers l’octroi d’une facilité administrative aux entreprises ou l’instauration de distinctions honorifiques décernées aux chefs des entreprises labélisées. Pour lui, la mise en œuvre de ces deux initiatives requiert, l’adhésion et l’implication des départements concernés afin d’asseoir les bases d’une véritable relance économique et d’une meilleure participation du secteur privé à l’effort de construction nationale.

A sa suite, M. Seydou Coulibaly, vice-président du CNPM a fait un exposé sur les deux thèmes tout en expliquant la nécessité de la création d’une caisse de dépôt et de consignation et de la labélisation des entreprises maliennes.

Intervenant à la suite de M. Seydou Coulibaly, le ministre de l’Economie et des Finances, le Dr Boubou Cissé a fait le point de l’état de mise en œuvre des 20 propositions formulées lors de la première édition tenue le 23 mai 2017. «Ces mesures ont été analysées par un comité inclusif créé à cet effet et qui en a retenu 17 qui, selon lui, entravaient la pratique des affaires au Mali. Sur ces 17 mesures, cinq sont exécutées, le reste est en cours d’exécution dont la majorité devant entrer en vigueur avec la prochaine Loi des finances».

Concernant la préférence nationale en matière de commande publique, il a informé de la signature lundi 28 mai 2018 d’un projet de décret sur la question. Toutefois, indique-t-il, sont concernés, pour l’instant, les marchés dont le niveau est au-dessous de 100 millions de FCFA. Le seuil est fixé à 80 millions pour les marchés de fourniture et 70 millions pour les prestations intellectuelles.

Pour sa part, le chef de l’Etat a réaffirmé l’engagement du gouvernement en faveur d’un secteur privé fort, dynamique et porteur de croissance, afin de tirer notre pays vers le haut. Pour cela, dit-il, «le gouvernement sera à l’écoute du secteur privé».

Notons enfin que la cérémonie a été marquée par la remise des distinctions honorifiques à 32 personnes du monde des opérateurs économiques, en reconnaissance de leur mérite dans l’édifice commun. Il s’agit d’un insigne de Commandeur de l’Ordre National, 9 insignes d’Officiers de l’Ordre National et 22 insignes de Chevalier de l’Ordre National.

Dieudonné Tembely

Source: infosepte

 

MaliwebEconomie
Pour la deuxième année consécutive, le Conseil national du Patronat du Mali (CNPM) a tenu le mardi 29 mai 2018, la deuxième édition de sa rentrée économique dans la salle des Banquets du Palais de Koulouba, sous la présidence du Président IBK. Après la mise en œuvre ou en...