La 33ème Conférence des Chefs d’Etat tenue à Niamey, du jeudi 4 au dimanche 7 juillet 2019, est d’une importance capitale pour l’Afrique. Au cours de cette « grande rencontre historique», les chefs d’Etats africains ont la lourde responsabilité de conclure un accord sur la zone de libre-échange continentale africaine afin de donner un souffle nouveau aux économies africaines reléguées au second plan depuis la nuit des temps par les grandes puissances. Auront-ils la capacité pour faire face aux pressions extérieures de tous ordres ?

Lors des dernières réformes institutionnelles de l’Union Africaine, le traditionnel 2ème sommet des chefs d’Etats qui se tient chaque fois dans une capitale africaine autre que le siège de l’institution à Addis-Abeba, est désormais remplacé par le « sommet de coordination », regroupant les 5 chefs d’Etat membres du bureau de coordination de l’Union, les chefs d’Etats qui président les regroupements économiques régionaux et le responsable du NEPAD.

PAR KADOASSO I.

Source: nouvelhorizonmali

MaliwebEconomie
La 33ème Conférence des Chefs d’Etat tenue à Niamey, du jeudi 4 au dimanche 7 juillet 2019, est d’une importance capitale pour l’Afrique. Au cours de cette « grande rencontre historique», les chefs d’Etats africains ont la lourde responsabilité de conclure un accord sur la zone de libre-échange continentale...