La 4è session du comité de pilotage du Projet de renforcement de la résilience contre l’insécurité alimentaire dans le Sahel (Pria-MALI) s’est tenue hier jeudi 13 juillet, à la Direction des finances et du matériel du ministère de l’Agriculture.

campagne agricole champ mais riz sorgho

La cérémonie d’ouverture était présidée par Seydou Kéita, conseiller technique au ministère de l’Agriculture. C’était en présence des  représentants du Commissariat à la sécurité alimentaire  (CSA), de la Banque islamique de développement (BID) et de l’APCAM.

Au cours de cette 4e session, les membres du comité de pilotage ont fait le point sur l’exécution des activités et la revue rétroactive de l’État d’avancement du programme.

Il ressort de cette session que le programme technique et le budget annuel 2017 du projet s’exécute normalement avec un taux d’exécution technique d’environ 50% et financière de 48% à mi-parcours; ce qui augure de bonnes perspectives pour une exécution satisfaisante.

Le démarrage des études relatives à la réalisation de nombreuses infrastructures suscite également de l’espoir. Il s’agit, entre autres, de l’aménagement de 1000 hectares de bas-fonds et de périmètres irrigués villageois; le surcreusement de 40 mares pour l’abreuvement du cheptel; la réalisation de 26 périmètres maraîchers pour les groupements de femmes. Il y a aussi la construction de 40 magasins de stockage de l’aliment bétail et la construction d’un magasin de stockage de céréales de 500 tonnes.

Selon le représentant du ministre de l’Agriculture, la seule préoccupation qui demeure est la persistance de l’insécurité alimentaire résiduelle sur la quasi-totalité de  la zone d’intervention du projet.

“La sécurité alimentaire et nutritionnelle, comme la dimension de la souveraineté alimentaire, constituent la ligne directrice de la politique de développement agricole du Mali. Il revient donc à l’Etat de définir et de mettre en œuvre une politique agricole et alimentaire autonome, garantissant  une agriculture durable basée sur les productions locales plus importantes“, a rappelé Seydou Kéita.

Pour lui, le projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire du (Pria- Mali), constitue une réponse stratégique durable à la récurrence de l’insécurité alimentaire avec son corollaire de malnutrition dans le Sahel.

C’est pourquoi, il a exhorté l’équipe du projet à maintenir la dynamique déjà impulsée dans la mise en œuvre du projet. Avant de remercier la Banque islamique de développement pour la pertinence de la décision d’accompagner le Mali dans sa lutte contre les différentes crises récurrentes vécues à travers le financement de ce projet et d’autres initiatives.

Rappelons que Pria-Mali intervient prioritairement dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudénit.  Il interviendra également dans les régions de Mopti, Sikasso et de Ségou, pour la production de semences sélectionnées certifiées.

Abou Berthé

 

La rédaction

MaliwebEconomie
La 4è session du comité de pilotage du Projet de renforcement de la résilience contre l'insécurité alimentaire dans le Sahel (Pria-MALI) s'est tenue hier jeudi 13 juillet, à la Direction des finances et du matériel du ministère de l'Agriculture. La cérémonie d'ouverture était présidée par Seydou Kéita, conseiller technique au...