Le Mardi 1er mai 2017 s’est tenue dans la salle de conférence de l’office du Niger la 7ème session du comité de suivi de contrat-plan Etat/Office du Niger/Exploitants Agricoles.

mamadou mbare coulibaly president directeur general pdg office niger

Deux discours très significatifs ont marqué le début des travaux : Le discours du Président Directeur Général et celui du Président du comité.

Prononçant le premier son discours, le président directeur Général(PDG) a tenu à remercier tous les participants à la dite réunion. Des propos de monsieur Mamadou M’Baré Coulibaly, on retient que les sessions du comité de suivi constituent un espace d’échanges et de dialogues francs pour faire l’état des lieux. Le PDG, à la faveur de son intervention fera le bilan de la campagne 2016/ 2017 et annoncera à coup sûr les objectifs de la campagne 2017/ 2018 qui coïncide avec la  quatrième année du contrat-plan 2014/ 2018. La campagne 2016/ 2017 s’est déroulée dans de bonnes conditions de Pluviométrie, de disponibilité à temps  des intrants agricoles et du bon déroulement du service de l’eau aux exploitants agricoles.

Le bilan définitif de la campagne se résume ainsi : En riziculture, 731961 tonnes de riz paddy produites, 237727 tonnes obtenues en maraichage dont 216140 tonnes pour l’échalote. En diversification, 40583 tonnes ont été obtenues dont 28930 tonnes de pomme de terre. Le PDG dira que les résultats obtenus sont les fruits d’une bonne collaboration entre l’office du Niger et les exploitants agricoles. Pour le Président Directeur Général Mamadou M’Baré Coulibaly malgré ces résultats satisfaisants, certaines difficultés sont à déplorer : non respect du calendrier agricole par certains exploitants : conséquence du faible niveau d’exploitation, l’insuffisance de l’organisation du circuit de commercialisation du riz et des produits maraichers, climat d’insécurité régnant dans la zone. Parlant de la campagne 2017/2018, les conditions de démarrage sont favorables grâce aux efforts déployés par l’Etat : poursuite de la subvention des intrats agricoles, octroi aux groupements féminins de 3000 repiqueuses manuelles de riz et 5000 décortiqueuses manuelles de maïs par le Président de la République, son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita. Le plan de la campagne agricole 2017/2018 a pour objectif de renforcer la contribution de l’office du Niger à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays. Les résultats attendus selon le PDG de l’office du Niger sont les suivants : superficie 158406 hectares pour une production de 1001341 tonnes de paddy avec un rendement moyen de 6321 tonnes à l’hectare. En maraichage, prévision de 10649 hectares pour une production attendue de 341045 tonnes. En diversification, les objectifs de superficie pour toutes spéculations confondus sont de 10649 hectares pour une production de 115755 tonnes.
du discours du Président de la7ème réunion du comité de suivi du contrat-plan Etat / Office du Niger/Exploitants Agricoles, monsieur Soussourou Dembélé, on saura qu’il s’agira pour  la présente session d’apprécier les réalisations faites par les partis durant le 1er semestre à travers l’examen de documents : procès verbal et point d’exécution  des recommandations de la 6ème session, le rapport de suivi de l’exécution des engagements des parties au titre du 1er semestre 2017. Les réalisations faites sont les suivantes : 16 milliards 523 millions de francs CFA mobilisés pour la réalisation des études et travaux d’extension et de réhabilitation, réalisation de l’étude d’aménagement de 4900 hectares de M’Bewani, auscultation et inspection du barrage de Markala, actualisation de l’EIES de 6000 hectares de Molodo et canal principal de Molodo , réalisation des travaux d’entretien des réseaux hydrauliques à hauteur de 53,95% à la date du 30 Juin 2017, recouvrement de 83, 32%% de la redevance eau à la date du 31 mars 2017, delai contractuel de paiement de 100% de la redevance par les exploitants ; à la date du 30 avril, délai de grâce , ce taux a été porté à 92,09%, mobilisation d 70% de crédit agricole de campagne ( 1milliard 633 millions et 90% de remboursement), poursuite des efforts d’opérationnalisation du logiciel SIGON avec la saisie de 29% des infrastructures hydrauliques de base de données.

Les indicateurs en souffrance sont : l’insécurité, le niveau d’aménagement des baux  est faible 17,52%, le nombre de jours avec moins de 40m3/s en aval de Markala est passé de 88 jours en 2016 à 115 jours en 2017, aucune évolution  avec la société N- SUKALA par rapport aux difficultés  qui les opposent.

En fin de discours le président du comité a remercié les forces armées de sécurité pour la quiétude qu’ils donnent aux exploitants. Remerciements ont été faits aussi à l’endroit des partenaires techniques et financiers.

   A.Yérélé.

 

Office Riz Ségou : Tournée du Directeur Général dans la zone de Dioro.

Afin d’être plus prêt des exploitants pour les entendre, discuter avec eux, connaitre leurs problèmes, en dégager les solutions, faire une évaluation de ce début d’hivernage, le Directeur général de l’Office Riz Ségou à la tête d’une forte délégation a entrepris une visite dans la zone de Dioro le mardi 25 Juillet 2017. La zone de Dioro a exploité pour la campagne 2016/ 2017 une superficie de 13507 hectares en riz pour une production de 40540 tonnes, en céréales sèches 22374 hectares ont été exploités  pour une production de 22942 tonnes. Campagne  2017/ 2018 la culture du riz  concernera 13773 hectares pour une production prévisionnelle  de 42102 tonnes, en céréales sèches 22356 hectares pour une prévision  25002 tonnes.

Avant  d’arriver à Dioro, la délégation s’est arrêtée quelques instants à Togou  pour y apprécier le pont et échanger quelque peu avec les paysans venus des villages environnants. Le dit pont long de 45,5 mètres a été un point positif dans la zone pour toutes les populations dont le déplacement était difficile. Promesse a été faite aux paysans que d’autres ponts suivront.

A Dioro le Directeur général de l’Office Riz Ségou le docteur Salif Sangaré s’est soumis au protocole de bienvenue, à la présentation de sa délégation dont on retiendra le nouveau directeur adjoint monsieur Amedé Kamaté, le comptable Mamadou Kaba, le représentant de « Pria- Mali » monsieur Alexandre Dakono, le représentant de Soro Yiriwaso, Mamadou Camara, le représentant du PVM, monsieur Abdoulaye Niang.

Sur le terrain, la visite a concerné la centrale hydraulique (station de pompage) qui facilite de drainage des eaux vers le canal. On fera tôt de comprendre que le creusement d’un autre canal est en cours pour évacuer les eaux sur une longueur de deux kilomètres. Pour donner plus de fluidité à la circulation au niveau de la zone, la réfection et l’ouverture de nouvelles routes sont en cours. L’Entreprise EGK est déjà à l’œuvre. A noter la remise de 142 tonnes de semence par  Pria -Mali  pour les trois zones de l’Office Riz et ce en présence du maire et du chef de village de Dioro.

Dans son adresse aux paysans de Dioro le Directeur général Salif Sangaré les a remerciés pour leur taux de production apprécié même par le Président de la République, le ministère  de l’agriculture et tous les partenaires. Afin d’éviter les conflits latents entre les agriculteurs et les éleveurs, le Directeur général a souhaité une meilleure surveillance des animaux.

Dans le cadre d’un partenariat fécond, monsieur Sangaré ajoutera que 247 millions de FCFA à Soro yiriwaso pour que les paysans puissent au besoin s’endetter pour l’achat du matériel agricole. Les paysans ont été aussi remerciés pour le payement de la redevance eau à 99%, cependant que d’autres types de crédits connaissent des lenteurs de recouvrement. Le Directeur ajoutera que les besoins d’équipement des paysans pour des tracteurs de 80 et 90 chevaux qui coutent 19.750.000FCFA l’unité n’ont pu être satisfaits parce qu’il en manque.

Des préoccupations des paysans, on notera : le retard pris par la distribution des engrais, la réparation du pont de Kamani, les femmes qui se plaignent du manque de parcelles pour elles.
Répondant aux interrogations des paysans, le Directeur a promis de leur donner satisfaction à la mesure de sa compétence. Dans le cas contraire, il s’adressera à ses chefs hiérarchiques.

Boubacar Sanogo (stagiaire).

MaliwebEconomie
Le Mardi 1er mai 2017 s’est tenue dans la salle de conférence de l’office du Niger la 7ème session du comité de suivi de contrat-plan Etat/Office du Niger/Exploitants Agricoles. Deux discours très significatifs ont marqué le début des travaux : Le discours du Président Directeur Général et celui du Président...