Faire le trajet en train entre le Rail-da et Korofina suffira-t-il pour connaître les difficultés de la Régie du chemin de fer du Mali, aujourd’hui Bamako-Dakar Ferroviaire ? Seul le nouveau ministre des Transports et du Désenclavement y croit.

Nommé ministre des Transports et du Désenclavement dans l’équipe SBM, Moulaye Ahmed Boubacar plus connu sous le nom de Baba Moulaye est un cadre du Rassemblement pour le Mali (RPM, parti présidentiel). Et le tour est joué pour qu’il affiche son empressement à mettre en pratique la volonté politique du chef de l’Etat.

A peine installé, Baba Moulaye tâte le terrain et choisit le chemin de fer pour son baptême du feu. Sauf qu’ici les acteurs ne sont pas tendres et sont sur le qui-vive. En témoigne sa prise de contact le lundi 8 janvier 2018.

Le ministre qui pensait trouver un moyen de communiquer sur le retour sur les rails du train voyageur a été bien stoppé dans sa démarche. “Si le train voyageur fonctionne, c’est bien grâce à la volonté des cheminots”, a lancé Djibril Naman Kéita, secrétaire permanent de la Régie du chemin de fer. Une  démanche et une franchise du personnel du chemin de fer qui démontre à suffisance que toutes les conditions ne sont pas réunies pour crier victoire.

“C’est vrai que le train voyageur siffle à nouveau mais cet acte est plutôt politique et symbolique. L’Etat doit travailler  plus pour motiver le personnel et surtout investir dans le matériel”,  nous a confié un autre cheminot sous le couvert de l’anonymat.

Une visite improductive

Visiblement, la visite et la démarche du nouveau ministre de tutelle n’ont pas été du goût des cheminots qui souhaitaient ardemment une amélioration de leurs conditions de travail. Et sur ce terrain, Baba Moulaye est allé à leur rencontre les mains vides, nous a expliqué notre interlocuteur.

A l’analyse de la visite du ministre de tutelle, il y a bien une communication politique et surtout une récupération. Mais, qu’est ce qui presse un ministre à vouloir juste effectuer coûte que coûte  un déplacement en train en pleine capitale ?

Pour beaucoup, si le ministre des Transports et du Désenclavement a la ferme volonté de connaitre les réalités du chemin de fer, il était plutôt préférable qu’il fasse le trajet Bamako-Kayes. Pour cette fois-ci, Baba Moulaye a raté sa sortie et sa cible.

Il est très attendu sur le terrain pour apporter du sang neuf à la Régie du chemin de fer, loin de tout calcul politicien.

Alpha Mahamane Cissé  

Source: L’indicateur du Rénouveau-Mali

MaliwebEconomiemaliwebMaliweb Malijet MaliactuKAYES
Faire le trajet en train entre le Rail-da et Korofina suffira-t-il pour connaître les difficultés de la Régie du chemin de fer du Mali, aujourd’hui Bamako-Dakar Ferroviaire ? Seul le nouveau ministre des Transports et du Désenclavement y croit. Nommé ministre des Transports et du Désenclavement dans l’équipe SBM, Moulaye Ahmed...