L’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb) a tenu le jeudi 13 janvier 2022 la 16e session ordinaire de son Conseil d’administration sous la présidence de Guichma Ag Hakaïly (nouveau Pca). Au cours de cette session, les administrateurs ont eu à examiner, entre autres, le Procès-verbal de la 15e session du Conseil d’administration ; l’état de mise en œuvre des recommandations ; le rapport d’activités 2021 et le programme 2022 de l’Agence ; le règlement intérieur, le cadre organique et le Code d’éthique et de déontologie de l’Agence.

Dans son intervention, le directeur général de l’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb), Abdoulaye Kaya, a tenu à féliciter Guichma Ag Hakaïly pour sa nomination en qualité de président du Conseil d’administration. Il a remercié les administrateurs pour leurs conseils, leur disponibilité, surtout leur accessibilité et leur engagement indéfectible à soutenir la promotion des bioénergies.  Il a indiqué que l’Anadeb, dont la mission est de promouvoir les bioénergies sur toute l’étendue du territoire national, joue un rôle important dans le développement économique et social à travers la création d’emploi et de richesse, la réduction de la pauvreté et l’indépendance énergétique. Il a rappelé que sa Direction avait placé l’année 2021 sous le signe de la dynamisation de l’Anadeb à travers l’amélioration du cadre de travail du personnel et la reprise des actions structurantes sur le terrain  en vue de redonner à l’Agence ses lettres de noblesse.

En dépit de l’insuffisance des ressources financières et humaines et le démarrage tardif des activités, il a rappelé quelques résultats importants enregistrés durant l’année 2021. Il s’agit, entre autres, de  l’amélioration de la visibilité de l’Anadeb auprès des partenaires et du grand public par la réalisation des activités de communication ;  l’achèvement du bâtiment administratif qui a permis de mettre le personnel dans un minimum de confort ;  la relance des activités du laboratoire de bioénergie (achèvement du local et de l’installation de certains équipements, etc.) ; la poursuite du chantier de la Zone d’Activités Electrifiées (ZAE) de Ouaramadiana ; la redynamisation de la filière pourghère (Jatropha) à travers des missions d’échanges et d’appuis conseils auprès des fédérations régionales de producteurs de pourghère (Jatropha) ;  l’accompagnement des partenaires dans la mise en œuvre et le suivi des activités ;  le renforcement du partenariat entre l’Anadeb et les partenaires techniques et financiers ( Onudi, Onufemmes,  l’Uncdf, l’ambassade du Brésil …) ; l’amélioration du climat social ;  etc. Parmi les résultats obtenus au cours de l’exercice 2021, il  a également cité le lancement du réchaud à bioéthanol développé par l’entreprise Katénè-Kadji, en partenariat avec l’Anadeb.

Aux dires d’Abdoulaye Kaya, tous ces résultats ont été obtenus grâce à la constitution d’une équipe dynamique, engagée et déterminée pour relever les défis, d’une part, ainsi qu’au soutien et à l’accompagnement des autorités de tutelle et du Conseil d’administration de  l’Anadeb, d’autre part. Il a annoncé que dans le contexte du pays et conformément aux instructions du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, ministre de tutelle, les actions seront orientées vers une plus grande production l’énergie verte (Bioénergies), contribuant ainsi de façon significative au développement socio-économique et environnemental du Mali par la réduction de la facture énergétique et la coupe abusive des bois à des fins énergétiques et la gestion des déchets des municipalités.

“Notre pays, le Mali, regorge d’énormes ressources en matière de bioénergies, notamment le pourghère (jatropha), le bioéthanol, le biogaz, les résidus agricoles, etc.  La valorisation de cet énorme potentiel peut assurer l’accès à une cuisson propre, à une énergie durable et abordable.  Les activités proposées pour l’année 2022 sont assorties de notre Programme de Développement des Bioénergies. Ce programme élaboré en relation avec la Direction du plan, de la Direction du budget et la Direction nationale de l’Energie, contribuera à l’atteinte de l’objectif global de la Politique énergétique nationale, notamment dans son volet portant sur le sous-secteur  des Energies renouvelables. Le coût estimatif de la mise en œuvre du Programme est de 18 256 770 000 de Fcfa”, a-t-il dit.

Il a informé que l’année 2022 sera, pour l’Anadeb, une année de confirmation et de renforcement des actions de 2021. Cela, a-t-il préconisé, nécessite un accompagnement plus soutenu des autorités de tutelle, des administrateurs et un engagement des travailleurs.  Il a profité de  l’occasion pour remercier Lamine Seydou Traoré (ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, ministre de tutelle de l’Anadeb) pour son engagement et son implication personnelle en faveur des actions et initiatives  de l’Anadeb.  Il  a formulé le vœu pour que 2022 puisse être une année de paix et de concorde pour le Mali.

En ouvrant la session, Guichma Ag Hakaïly (le nouveau président du Conseil d’administration de l’Anadeb) a fait remarquer que la 16e Session du Conseil d’administration de l’Anadeb se tient dans un contexte difficile pour le Mali. Cette situation, a-t-il souligné, impose de nouvelles stratégies à l’Anadeb.  C’est pourquoi, a-t-il affirmé, l’Anadeb s’est engagée dans une dynamique d’élargir sa mission des biocarburants vers les bioénergies.  Cela, à son entendement, permet d’avoir une vision globale de la valorisation énergétique de la biomasse et d’aller vers la mise en œuvre du Programme de développement des bioénergies élaboré en 2021 par la Direction générale de l’Agence.

Il a invité les administrateurs à procéder à un examen sans complaisance des documents soumis à leur approbation et de formuler des recommandations pertinentes qui orienteront les décisions de la Direction générale.  D’après lui, il revient aux administrateurs et à la Direction générale de l’Agence d’approfondir la réflexion sur les sources de financement, autres que le budget national.

“C’est à ce prix que nous pouvons atteindre les objectifs attribués par les plus hautes autorités du pays et améliorer, du coup, les conditions de travail du personnel.  En ce qui me concerne, je vous rassure de mon entière disponibilité à aider la Direction générale, pour relever les multiples défis qui nous attendent”, a-t-il préconisé.

Mention spéciale au directeur général Abdoulaye Kaya et son équipe

Le Pca a adressé une mention spéciale au directeur général Abdoulaye Kaya et toute son équipe pour le travail remarquable abattu en si peu de temps.  “Je leur réaffirme tout mon soutien pour qu’ensemble, nous puissions rendre les bioénergies disponibles et accessibles à tous les Maliens”, a-t-il dit.

Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebEconomie
L’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb) a tenu le jeudi 13 janvier 2022 la 16e session ordinaire de son Conseil d’administration sous la présidence de Guichma Ag Hakaïly (nouveau Pca). Au cours de cette session, les administrateurs ont eu à examiner, entre autres, le Procès-verbal de la 15e...