L’homme qui a auréolé la célébration de la Journée internationale des douanes 2021 avec une saisie record de 6,2 tonnes de canabis à Koutiala, le 26 janvier dernier, l’Inspecteur des douanes Mohamed Coulibaly est appelé à faire désormais ses armes à la tête de la Direction régionale des douanes de Koulikoro. C’était à la faveur d’une série de nominations de directeurs régionaux et chefs de services des douanes, opérée par le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou, sur proposition du nouveau Directeur Général des Douanes, l’Inspecteur Général des Douanes Amadou Konaté, le 6 octobre 2021.

Le retour de l’Inspecteur des douanes Mohamed Coulibaly à Kati, jeudi, pour la passation de services avec son prédécesseur a été accueilli avec joie et enthousiasme. Cela après un passage assez salutaire comme chef du bureau principal de Kati avant d’être promis comme directeur adjoint des douanes de Ségou, puis directeur régional de la nouvelle région de Koutiala. C’est bien dans la cité de l’or blanc que l’Inspecteur des douanes Coulibaly a écrit en lettres d’or son nom dans les annales des douanes maliennes.

En effet, le 26 janvier 2021, au moment même où l’administration des douanes à l’instar de la communauté internationale était dans la mouvance de la célébration de la journée internationale des douanes, la nouvelle est tombée comme une bouffée d’oxygène. Celle relative à la saisie par la direction régionale des douanes de Koutiala d’une importante quantité de drogue : 6,2 tonnes de cannabis, d’une valeur marchande estimée à plus de 16 milliards de fcfa. Un record dans le registre de saisie des produits stupéfiants de la douane malienne. D’où les félicitations les plus chaleureuses du ministre de l’Economie et des Finances et du Directeur général des douanes d’alors. Cependant, cette prouesse historique des soldats de l’Economie de Koutiala n’a guère surpris les vrais connaisseurs de la douane malienne. Et ce, tout simplement en raison du parcours et de la renommée en matière de lutte contre la fraude et le trafic de drogue de celui qui a été nommé pour assumer les rênes de cette nouvelle direction régionale des douanes. L’Inspecteur des douanes Mohamed Coulibaly, incarne depuis des années des valeurs intrinsèques qui ont permis à l’administration des douanes d’atteindre ses objectifs les plus importants. Il fut le grand précurseur de la brigade de fleuve des douanes maliennes pour assurer le maillage de tout le long du fleuve Niger contre les trafiquants de drogue qui opéraient sur cette voie fluviale entre les frontières guinéenne et malienne. Auparavant, ce cadre douanier a acquis sa réputation de grand pourvoyeur de recettes publiques au niveau des différentes divisions et brigades de la direction régionale du district de Bamako, notamment à la BMI.

Un cadre exemplaire qui laisse partout sa touche particulière et positive

Sérieux et méticuleux sur les normes douanières, l’Inspecteur des douanes Mohamed Coulibaly a été appelé pour faire ses armes au niveau du bureau des douanes de Kati. Un choix judicieux, car en moins de deux ans comme chef de bureau, il a réussi à changer le visage de ce bureau important, qui abrite en son sein les locaux de la direction régionale des douanes de Koulikoro. Lors de sa nomination comme directeur régional adjoint des douanes de Ségou, en décembre 2018, il avait réussi à  laisser derrière lui de la discipline, du dynamisme et de la probité au sein de ce bureau très convoité. Son départ de Kati avait suscité de l’émoi, car en sa qualité de chef de bureau il avait salutairement changé le visage de ce service public.

Allergique au désordre, Mohamed Coulibaly a pu instaurer de l’ordre durant son passage à Kati contre vent et marées. Interdiction aux usagers de trainer dans les couloirs et dans la cour pendant les heures de travail; port obligatoire de la tenue correcte de tous les agents de douanes; ponctualité rigoureuse (8h pour la montée et 17 h pour la descente); aménagement des parkings-auto spécifiquement pour les usagers, le personnel et les cadres des douanes; aménagement d’un espace de gymnastique pour le personnel (qui faisait une séance de sport quotidiennement à partir de 17h), aménagement d’un check-point de contrôle à l’entrée principale, élévation et sécurisation des murs de clôture, exigence de badges aux visiteurs, interdiction de faire du thé dans la cour et diligence dans le traitement de tous les dossiers.

Au-delà de ces mesures dont il veillait lui-même au respect strict, l’ancien chef de bureau de Kati, directeur régional adjoint de Ségou et directeur régional sortant de Koutiala a honoré partout ses engagements de recettes et n’hésitait point à entreprendre des actions judiciaires à l’encontre des débiteurs et mauvais payeurs des taxes douanières. Son retour, cette fois-ci comme directeur régional de Koulikoro a été salutaire et permettra à coup sûr de booster les recettes au niveau de cette structure.

Moustapha Diawara

Source: Le Sursaut

MaliwebEconomie
L’homme qui a auréolé la célébration de la Journée internationale des douanes 2021 avec une saisie record de 6,2 tonnes de canabis à Koutiala, le 26 janvier dernier, l’Inspecteur des douanes Mohamed Coulibaly est appelé à faire désormais ses armes à la tête de la Direction régionale des douanes...