En prélude à la conférence annuelle B2Gold qui se tient chaque année en Afrique du Sud, le Directeur pays du Groupe, Mohamed Diarra, a édifié les journalistes sur le bilan de l’année écoulée et les perspectives pour 2019. C’était le jeudi dernier 23 janvier au siège social de l’entreprise à la Cité du Niger. B2Gold Corp., a rappelé Mohamed Diarra, est une société minière aurifère canadienne dont le siège social est à Vancouver, en Colombie-Britannique, Canada.

La Société exploite cinq mines d’or que sont Fekola (Mali), Otjikoto (Namibie), La Libertad et El Limon (Nicaragua) et Masbate (Les Philippines). La mine d’or de Fekola est située dans le cercle de Kéniéba, dans l’ouest du Mali. Elle appartient à Fekola-SA, une société malienne dont les actionnaires sont B2Gold Corp., (80%) et l’État malien (20%). La mine de Fekola est une exploitation aurifère de classe mondiale, dont la construction a été achevée trois mois avant la date prévue et dans les limites du budget pour un coût total de 597 millions de dollars US.

Selon M. Diarra, cet exploit a été réalisé alors que la capacité de production passait de 4 à 5 millions de tonnes par an pendant la phase de construction. Cette réalisation est le fruit des efforts de l’équipe de construction internationale expérimentée de B2Gold et une main-d’œuvre majoritairement malienne, recrutée parmi la communauté locale et formée sur place.

Parlant du bilan de 2018, le Directeur pays a révélé que l’année 2018 a marqué la première année complète de production commerciale à Fekola, produisant un total de 439.068 onces d’or (14,12 t), dépassant la limite supérieure de cumul de sa fourchette de prévision (comprise entre 420.000 et 430.000 onces – 13,5 à 13,8 t).

Cette performance exceptionnelle est due au dépassement de la capacité de traitement de l’usine de 12% (soit 5,6 millions de tonnes) combiné à un taux de récupération de l’usine de 94,7% contre un budget de 92,7%. Fekola-SA a déjà versé un total de 10.948.716.266 FCFA en 2016, 23.018.299.580 FCFA en 2017 et 50.887.154.324 FCFA en 2018 (première année de production) à l’État malien sous forme de taxes, de redevances, de dividendes et de droits de douane.

Comme perspectives pour 2019, Mohamed Diarra a expliqué que la mine de Fekola prévoit de traiter 5,75 millions de tonnes de minerai à une teneur moyenne de 2,44 g/t et un taux de récupération à 94%. Cela équivaut à 423.142 onces d’or qui devraient être produites en 2019. Quant aux dépenses d’immobilisation devant être faites en 2019, elles seront de 48 millions $.

Fekola-SA a maintenu un programme d’exploration agressif depuis 2014. Ce programme comprenait environ 192.000 mètres de forage d’exploration pour 928 trous de forage. Rien qu’en 2018, 19 millions $ ont été consacrés à l’exploration au Mali. Cet investissement a permis d’obtenir une estimation actualisée des ressources minérales de 92.810.000 tonnes à 1,92 g/t d’or, pour un total de 5.730.000 onces d’or (184,22 t), ainsi qu’une estimation des ressources minérales présumées de 26.500.000 tonnes à 1,61 g/t d’or, pour un total de 1.370.000 onces d’or (44,05 t). B2Gold remercie les différentes autorités (au niveau local, régional et national) pour leur soutien et leur coopération indéfectible depuis le début du projet. « Ce soutien a été précieux pour garantir le respect de toutes les exigences légales, administratives, en matière de permis et de sécurité au Mali. Les relations avec toutes les autorités se sont poursuivies de manière transparente et dans un esprit de respect mutuel.

La sécurité permanente de tous nos employés demeure une priorité majeure », a rappelé le Directeur pays.

Parlant de ses aéronefs, Mohamed Diarra s’explique : « La crise sécuritaire qui sévit actuellement au Mali a nécessité l’utilisation d’aéronefs spécialisés appartenant à la Société afin de minimiser les déplacements sur de longues distances à travers le pays. L’acquisition de ces aéronefs signifie qu’ils sont toujours disponibles pour transporter les employés de la Société. Ce faisant, la Société ne dépendra plus de la disponibilité des vols charters. Le service et l’exploitation de ces avions sont conformes aux normes de sécurité et de réglementation de l’aviation internationale ».

Le budget d’exploration 2019 pour le Mali est de 17,5 millions $.

 Bourama Camara

Source: lechallenger

MaliwebEconomie
En prélude à la conférence annuelle B2Gold qui se tient chaque année en Afrique du Sud, le Directeur pays du Groupe, Mohamed Diarra, a édifié les journalistes sur le bilan de l’année écoulée et les perspectives pour 2019. C’était le jeudi dernier 23 janvier au siège social de l’entreprise...