Les  travailleurs de l’usine de production Batex-ci (Bakary textile commerce et Industrie) ne savent plus à quel saint se vouer. Au-delà du grand retard dans le payement des salaires dû à une négligence coupable du promoteur, sans foi ni loi, ils sont victimes d’une escroquerie  orchestrée à travers laquelle les responsables de cette unité  industrielle malmènent les travailleurs pour des histoires de sécurité sociale  à l’INPS. Que veut le promoteur Bakary Cissé qui est sur le point d’être rattrapé par l’histoire ?

Fondée sur les cendres de l’Ex-ITEMA, l’ouverture de l’usine Batex-ci  a été applaudie par le peuple malien. Beaucoup de maliens pensaient que cette unité industrielle allait être une bouffée d’oxygène en termes de création d’emplois. Mais malheureusement, le constat est aujourd’hui amer et même très amer. Car les travailleurs vivent le calvaire et sont victimes de beaucoup d’autres injustices. Au moment où nous écrivions ces lignes après des enquêtes, les travailleurs de l’Usine BATEX-CI sont sans salaires depuis le mois de juin dernier. Des  promesses sont prises en longueur de journée, mais pas de suite. Ce qui fait que la plus part des travailleurs sont en déphasage  avec leur famille d’après eux-mêmes.

Nous avons au cours de nos investigations rencontré plusieurs travailleurs de Batex-ci. Ceux-ci crient au secours, tout en dénonçant en même temps la mauvaise attitude de la hiérarchie.  « Aujourd’hui, nous travailleurs de Batex-ci sommes à deux mois sans salaires. Nous ne savons plus quoi dire et quoi donner à nos femmes et nos enfants. Nous nous sommes endettés par tout pour satisfaire les besoins de nos familles, espérant  que nous allons percevoir nos salaires le plus vite possible. Mais malheureusement, rien n’est fait jusque-là, à part des promesses non-tenues. Nous nous demandons souvent si ce n’est pas un coup orchestré pour nous renvoyer », fulmine un ouvrier dans un accès de sanglot.

Au non payement des travailleurs de Batex-ci, s’ajoute une autre situation qui frustre plus d’un. Il s’agit de l’escroquerie de la hiérarchie face à la sécurité sociale des travailleurs. En effet, les cotisations de l’INPS sont directement retenues sur les salaires à la fin de chaque mois. Mais les travailleurs ne bénéficient même pas de l’allocation de leurs enfants, à plus forte raison, d’autres  avantages de ce régime.

Batex-ci casse ses travailleurs

Décidément, en négligeant jusqu’à quelque mois le salaire des travailleurs, le promoteur de Batex-ci envisage de chasser ses travailleurs sans droits ni autres avantages. Pour cause, depuis le début de cette histoire de salaire, le fameux Bakary Cissé et les autres cadres deviennent de plus en plus invisibles. En plus de cela, nous avons pris écho de  l’arrivée progressive de nouvelles machines de production en provenance d’un pays voisin. Ces machines seraient en passe de remplacer certainement la majeure partie des travailleurs. Et du coup, ceux qui auront moins de chance seront abandonnés à leur triste sort.

Adama Coulibaly

Nouveau Réveil

MaliwebEconomie
Les  travailleurs de l’usine de production Batex-ci (Bakary textile commerce et Industrie) ne savent plus à quel saint se vouer. Au-delà du grand retard dans le payement des salaires dû à une négligence coupable du promoteur, sans foi ni loi, ils sont victimes d’une escroquerie  orchestrée à travers laquelle...