« Les données fournies sur l’état des lieux de la livraison des engrais dans les filiales de la CMDT sont fausses ». L’alerte vient d’un cotonculteur du secteur de Sébécoro, filiale ouest de la CMDT/Kita. Dans la vidéo adressée au Président de la transition, il appelle le Colonel Assimi Goïta à agir vite afin de sauver la campagne agricole.

Le Mali, premier producteur de coton d’Afrique subsaharienne au titre de la campagne 2021-2022 grâce à sa production de plus de 760 000 tonnes, a mis les 17 milliards F CFA, uniquement dans les intrants agricoles pour ce faire.

La livraison de ces engrais à temps est le principal souci de certains producteurs de Kita, toujours en attente. Dans une vidéo publiée récemment, un cotonculteur du secteur de Sébécoro, filiale ouest de la Compagnie malienne pour le Développement des Textiles (CMDT)/Kita, un griot du nom de Koné a fait part de sa crainte au Président de la transition Colonel Assimi Goïta.

Excepté « un secteur de la filiale Kita de la CMDT, où on n’aurait déposé que 20 sacs d’engrais, une quantité, dit-il, qui ne peut même pas servir un seul champ de coton », le producteur affirme qu’à ce jour, « leur coopérative n’a pas reçu un sac d’intrant ».

En plus de leur coopérative, le producteur attire également l’attention du président sur les autres secteurs de Kita. Ils « sont aussi en attente », rapporte-t-il, dans la vidéo, en langue bambara. « On a fait des tournées l’autre jour dans les différentes coopératives. Il n’y pas de sacs d’engrais nulle part », dit-il.

Selon lui, « leurs responsables sont en train de les imposer des engrains locaux et leur demandent de faire la promotion de ces intrants aux producteurs », a alerté le cotonculteur du secteur de Sébécoro. Avant d’apporter un démenti sur les données fournies sur l’état actuel de la livraison des engrais. « M. le Président, tous ce qu’ils disent est faux ». Ensuite, il invite le Président de la transition d’ « envoyer le ministre du Développement rural pour tirer au clair la situation », afin de sauver la campagne agricole dans les différentes filiales de la CMDT.

Sur la question, la Compagnie malienne pour le Développement des Textiles (CMDT), contactée par nos soins, est restée silencieuse.

Cette interpellation intervient quelques jours, après l’assurance donnée aux producteurs par le ministre de l’Economie et des Finances sur la chaine nationale. Il avait annoncé que « la livraison des intrants agricoles au titre de la campagne agricole 2022-2023 était à 50 % ».

 

Kadiatou Mouyi Doumbia

Source: Mali Tribune

MaliwebEconomieEconomie malienne
« Les données fournies sur l’état des lieux de la livraison des engrais dans les filiales de la CMDT sont fausses ». L’alerte vient d’un cotonculteur du secteur de Sébécoro, filiale ouest de la CMDT/Kita. Dans la vidéo adressée au Président de la transition, il appelle le Colonel Assimi Goïta à...