Le PDG de GDCM Modibo Kéita n’attendra pas la proclamation des résultats définitifs du scrutin présidentiel par la Cour constitutionnelle pour demander l’assistance des plus proches d’IBK, afin de se maintenir sur le dos de l’Etat. Le patron du riz importé ne fait que dénigrer son candidat Soumi, dans les hauts milieux avant l’investiture d’Ibrahim Boubacar Kéita. Qu’est-ce qui explique ce retournement de veste du géant Modibo Kéita au lendemain de l’élection du président du RPM à la magistrature suprême du pays ?gdcm modibo keita van

Au Mali, nous avons l’habitude de dire que le ridicule ne tue pas. Il faut certainement la reconstruction de l’homme malien pour faire bouger les choses. La honte, le déshonneur et la trahison sont devenus monnaie courante dans notre société, à tel point que cela ne dérange personne, du moins les anciens dignitaires.

Le cas de Modibo Kéita de GDCM en est l’exemple le plus palpable. L’un des grands soutiens économiques et financiers du Candidat Soumaïla Cissé, veut se rapprocher du camp gagnant. Pour, dit-il, « bien maintenir son commerce ». Pour Modibo Kéita, le choix forcé et porté sur la personne de Soumaïla Cissé n’était qu’une reconnaissance à « l’ancien Mouvement Citoyen d’ATT ».

L’homme se dit aussi mal conseillé par ses amis de circonstance qui lui auraient montré toutes les chances de Soumi de remporter la victoire finale de la présidentielle. Selon nos sources, le géant des biscuits est même allé jusqu’à proposer des dizaines de millions à certains candidats qui ont soutenu IBK au 2e tour, au cas où ils l’aideraient à se rapprocher du Prince Malinké.

Toutes les manœuvres sont en train d’être orchestrées par Modibo Kéita pour arriver à ses fins. Le système pratiqué par le boss de GDCM est connu de tous. Il s’agit pour lui et comme toujours d’intégrer des réseaux présidentiels par des biais des enfants, des beaux fils et même de la première dame, pour faire prospérer ses sales magouilles. Seul gage pour bénéficier des exos et biffer le paiement des impôts et taxes. Voilà dévoilé un système qui a toujours vécu dans notre pays, que le très brave IBK combattra jusqu’au dernier degré, pour l’honneur et le bonheur du Mali.

Le cleptomane foncier de l’Office du Niger sera-t-il le bienvenu chez IBK ? C’est mal connaitre le Président du Mali nouveau !

Nous reviendrons largement sur tout ce que Modibo Kéita de GDCM doit à l’Etat malien en termes d’impôts et taxes et sur l’identité des principaux actionnaires de GDCM qui restent encore tapis dans l’ombre.

Bassidiki Touré 

Source: Le Guido