Diadié dit Amadou SANKARE a pris service ce 12 octobre 2020 la tête du Conseil national du patronat (CNPM) sur la base d’une ordonnance gracieuse du tribunal de la commune IV. Dans la peau du tout nouveau président du Patronat malien, il tend la main à ses détracteurs pour l’intérêt du secteur privé.

 

Après son élection, il y a près d’un mois, Diadié dit Amadou SANKARE a officiellement pris fonction au sein du CNPM, hier lundi. Lui et des membres de sa nouvelle équipe sont allés occuper les bureaux du Patronat sur la base d’une décision de justice et avec le concours des forces de l’ordre.
« Nous sommes venus ce jour pour la prise de service du président Diadié. C’était en principe le 10 octobre dernier qui a coïncidé à un week-end, c’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui. Aussi, nous avons changé les clés des bureaux », nous témoigne M. SACKO, l’un des responsables des commerçants détaillants. Selon lui, le mandat du bureau sortant est arrivé à terme, depuis le samedi dernier. À cet effet, ses membres n’ont rien à faire dans les bureaux, soutient-il.
S’adossant sur une décision de justice, l’équipe de Diadié dit Amadou SANKARE justifie son action. Sous la supervision d’un huissier de justice, il s’installe comme le successeur légitime du président sortant Mamadou Sinsy COULIBALY avant de présider sa 1re rencontre avec son bureau. Après cette réunion, entouré des membres de son bureau, il fait une déclaration à la presse. Tout d’abord, il commence à remercier et saluer les délégués qui lui ont fait confiance pour présider le Conseil national du patronat du Mali pour les 5 prochaines années.
« J’ai conscience à la lourde responsabilité surtout après la malheureuse incompréhension qui ont émaillé le processus du renouvellement. Cela témoigne à n’en point douter du dynamisme de l’institution ainsi que l’intérêt et la passion des acteurs pour son devenir », a déclaré Diadié dit Amadou SANKARE.
Avec cette prise de fonction, il indique que les élections sont derrière eux. C’est pourquoi, exhorte-t-il, les patrons maliens à consacrer toute leur attention et énergie pour relever les défis qui attendent le secteur ainsi que le poids et la responsabilité qui sont les siens face à la situation de crise du pays. En saluant le rôle et l’importance du CNPM dans le développement du pays, Diadié dit Amadou SANKARE a tenu à rendre hommage aux présidents fondateurs du CNPM à savoir : feu Moussa Balla Coulibaly et Mamadou Sidibé.
De même, il n’a pas manqué de saluer et féliciter son adversaire Mamadou Sinsy COULIBALY pour le travail accompli au cours de son mandat qui a su maintenir le flambeau.
« Je voudrais lui tendre la main à cet effet et l’inviter à une collaboration franche avec mon équipe pour apporter ainsi sa précieuse aide à la consolidation et à la pérennisation de notre organisation dans l’entente. Les élections sont l’expression démocratique au sein d’une organisation. Il ne saurait donc avoir ni gagnant ni perdant. Le CNPM doit être désormais uni. Mon équipe et moi sommes pleinement conscients du poids de l’héritage légué par nos devanciers qui nous engagent à servir l’intérêt de l’ensemble des acteurs du CNPM dans toute leur diversité », a déclaré Diadié dit Amadou SANKARE.
Pour lui, plus que jamais, les Maliens ont besoin de se retrouver et de conjuguer les efforts pour relever les défis. Aussi, plus que jamais, le secteur privé a besoin de s’unir dans toutes sa diversité en vue de créer une force commune capable de mieux apporter sa voix sur les chantiers tels que l’amélioration des cadres des affaires, la levée de tous les obstacles de développement des activités, entre autres.
Ce passage à force de Diadié dit Amadou SANKARE s’est fait sans le camp adverse qui affirme ne pas dire son dernier mot.
Sidi DAGNOKO, membre du bureau réélu de Mamadou Sinsy Coulibaly déplore la scène qui s’est passé hier lundi CNPM.
« Ils sont venus avec une ordonnance gracieuse pour occuper les locaux », a-t-il confirmé. Sur le sujet, ce mardi, il annonce la tenue d’une conférence de presse avec leurs avocats sans plus détails.
Le spectre de la division est en passe de s’installer au sein Patronat l’un des rares secteurs qui étaient jusque-là épargnés par la division. En cause : deux richissimes maliens (Diadié dit Amadou SANKARE et Mamadou Sinsy COULIBALY) et leurs partisans se disputent pour la présidence du CNPM.
En effet, pour des raisons d’interprétation de textes, les deux assemblées générales électives ont été tenues avec à la clé : deux présidents élus. Chacun revendique sa légitimité. Une élection inédite depuis sa création du Patronat en 1980 à l’époque, il était dénommé la Fédération nationale des employeurs du Mali (FNEM).

Par Sikou BAH

Source : INFO-MATIN

MaliwebEconomie
Diadié dit Amadou SANKARE a pris service ce 12 octobre 2020 la tête du Conseil national du patronat (CNPM) sur la base d’une ordonnance gracieuse du tribunal de la commune IV. Dans la peau du tout nouveau président du Patronat malien, il tend la main à ses détracteurs pour...