Pour la mandature 2020-2025, quelque 39 groupements professionnels (CPR) ont décidé de porter la candidature du président sortant du président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly. Les responsables de ces groupements étaient hier face à la presse, dans la salle Moussa Balla Coulibaly du CNPM, pour expliquer les raisons de ce choix.

 

La conférence a regroupé autour du président Coulibaly, plusieurs membres du bureau sortant, dont Bréhima Amadou Haidara de l’Association professionnelle des Banques et établissements financiers (APBEF) ; Boubacar H. Diallo de l’organisation patronale des entreprises de construction du Mali (OPECOM) ; M. Cyril Achcar de l’organisation patronale des industriels (OPI) et Sidi Dagnoko du groupement patronal des agences de communication (GPAC).
C’est le 26 septembre prochain que deux listes (Diadié dit Amadou Sankaré et Mamadou Sinsy Coulibaly) seront départagées par les 155 délégués votants du CNPM. Le président sortant, Mamadou Sinsy Coulibaly, est candidat à sa propre succession. Selon Sidi Dagnoko, cette candidature se fonde sur la volonté de consolider les multiples acquis du mandat finissant. C’est d’ailleurs fort de ces acquis que les présidents des 39 groupements professionnels ont décidé de la reconduction de la liste du bureau sortant.
« Nous, présidents et mandataires des groupements professionnels ci-dessous cités, avons tenu une rencontre le mardi 15 septembre 2020, au siège du CNPM, pour échanger sur : les préparatifs de l’Assemblée générale élective, prévue le 26 septembre 2020 : l’avenir et le devenir de notre organisation. Après analyse, nous avons pris, en ce qui concerne ces deux sujets, les décisions suivants :
Tenant compte du bilan positif du bureau sortant, dans un contexte national de crise aux dimensions multiples ;
Vu la nécessité de préserver l’unité du secteur, afin d’utiliser la transition politique qui dessine dans notre pays, comme une opportunité pour faire adopter les réformes économiques tant attendues par les entreprises ;
Nous proposons la reconduction du président Mamadou Sinsy Coulibaly pour un second mandat, ainsi que celle des anciens membres de son bureau ayant fait preuve de disponibilité et d’engagement dans les combats menés par le secteur privé », peut-on lire dans le document de déclaration des groupements.
Cependant, ils proposent que le nouveau bureau soit renforcé par l’intégration de certains présidents de groupements professionnels, récemment élus.
En vue d’améliorer le fonctionnement du CNPM et renforcer son positionnement stratégique, les groupements envisagent : la création d’un cadre de concertation permanent des groupements professionnels et des CPR (CC-GP), pour échanger sur toute question jugée utile à la bonne marche de l’organisation ; l’appui technique de personnes-ressources compétentes mettra en place un groupe de travail pour réfléchir sur les réformes économiques à proposer aux organes de la transition politique, examiner les réformes portant sur les statuts et règlement intérieur du CNPM pour plus d’efficacité et de gestion participative. Enfin, le CC-GP, en concertation avec le président, donnera un contenu plus clair et plus lisible au plaidoyer du CNPM en faveur de la gouvernance.
La liste s’engage à l’amélioration du climat des affaires ; la stabilisation du climat social ; la consolidation du positionnement stratégique du CNPM et le renforcement organisationnel du CNPM.

Par Sidi DAO

Source : INFO-MATIN

MaliwebEconomie
Pour la mandature 2020-2025, quelque 39 groupements professionnels (CPR) ont décidé de porter la candidature du président sortant du président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly. Les responsables de ces groupements étaient hier face à la presse, dans la salle Moussa Balla Coulibaly du...