L’année 2018 a été un grand tournant pour l’Office Riz Ségou (ORS). Dans le cadre de l’accompagnement du secteur agricole par l’Etat et ses partenaires, les producteurs de l’ORS ont bénéficié, au cours de cette campagne, d’intrants agricoles à hauteur de 3.758 tonnes d’engrais minéraux (DAP, Urée, NPK), 264 tonnes d’engrais organique 200 tonnes de PNT, 1.040 tonnes de semences certifiées de riz, dont 100 tonnes de semences accordées par la Primature, 400 par le département et 40 sur le fonds sinistre de l’ORS.

La campagne agricole 2018-2019 a donné de bons résultats grâce à ces apports, à la bonne pluviométrie et à la crue exceptionnelle qui a permis le remplissage normal des casiers rizicoles. Ainsi la production céréalière totale, toutes céréales confondues, est de 170.279 tonnes contre 109.876 tonnes en 2017/2018, soit une augmentation de 54,97%.
Ces résultats très encourageants ont été dévoilés par le ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé, qui a présidé, dimanche, la 27è session du conseil d’administration de l’ORS dans les locaux de l’institution. C’était en présence du directeur général de l’ORS, Salif Sangaré, du directeur de cabinet du gouverneur de Ségou, Siné Dembélé, et des administrateurs. Lors de cette session, les administrateurs ont adopté le procès-verbal de la 26è session du CA et ont examiné l’état d’exécution des recommandations issues de la 26è session, le rapport d’activités de la campagne agricole 2018/2019, le projet de programme d’activités 2019/2020, l’état d’exécution du budget 2018, le projet de budget 2019 et les états financiers certifiés au 31 décembre 2017.
Pour le ministre de l’Agriculture, cette session se tient à un moment capital pour son département qui bénéficie d’un contexte favorable à une croissance soutenue. Dévoilant la vision de son département, le ministre Nango Dembélé a indiqué qu’il assure un rôle de catalyseur pour apporter le changement institutionnel, technologique et économique nécessaires au développement agricole en vue de garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays, améliorer les revenus des producteurs et faire du Mali une puissance agricole. «La stratégie de développement agricole du Mali repose, d’une part, sur la promotion des exploitations familiales pratiquant une agriculture de subsistance et, d’autre part, sur les entreprises agricoles pourvoyeuses d’emplois et connectées aux marchés. Il s’agira, en fait, de développement des chaînes de valeurs. La mise en œuvre de cette vision est soutenue par le gouvernement qui octroie depuis plus de trois ans, 15% du budget national au secteur du développement rural», a-t-il affirmé.
En ce qui concerne la riziculture en maîtrise totale de l’eau, le patron du département de l’agriculture a signalé que de bons résultats ont été enregistrés grâce à l’amélioration du système d’irrigation. «Les productions de paddy dans ce système de riziculture sont passées de 9.947 tonnes en 2017/2018 à 13.124 tonnes en 2018/2019, soit un taux d’augmentation de 31,94%. En perspective, la production céréalière totale attendue (toutes céréales confondues), pour la campagne agricole 2019/2020, est de 193.816 tonnes contre 170.279 en 2018/2019 », a précisé Nango Dembélé. Il a ajouté que pour parvenir à ce résultat, un accent particulier sera mis sur la reconversion en maîtrise totale de l’eau des casiers rizicoles de submersion contrôlée, la diversification de la production agricole et la diffusion de technologies appropriées, notamment celles résilientes au changement climatique.
Le ministre Nango Dembélé a invité les administrateurs à un examen rigoureux des documents soumis à leur appréciation afin de formuler des recommandations pertinentes et des orientations qui permettront à la direction de l’ORS de rendre effective la relance de la production agricole dans sa zone d’intervention.
Mamadou SY
AMAP-Ségou

 

Source: Essor

MaliwebEconomie
L’année 2018 a été un grand tournant pour l’Office Riz Ségou (ORS). Dans le cadre de l’accompagnement du secteur agricole par l’Etat et ses partenaires, les producteurs de l’ORS ont bénéficié, au cours de cette campagne, d’intrants agricoles à hauteur de 3.758 tonnes d’engrais minéraux (DAP, Urée, NPK), 264...