Le ministre des Transports et du Désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar a procédé à l’inauguration du nouveau siège du Conseil Malien des Chargeurs dans l’après midi du vendredi 07 avril  à l’ACI 2000 de Bamako. C’était en présence de son collègue du Développement Industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim et du président du Conseil Malien des Chargeurs, Ousmane Babalaye Daou et de plusieurs personnalités du secteur des transports et du commerce

Ouf de soulagement pour les transporteurs qui ont désormais un cadre idéal pour faire prospérer leurs affaires.

Dans son mot de bienvenue, le président du CMC a d’abord rappelé le rôle de son institution dans l’approvisionnement du Mali. Un pays, dit-il, sans façade maritime qui effectue les 90% de ses activités d’importations et d’exportations par la voie maritime.

Selon lui, c’est pour jouir de la mer conformément aux dispositions des conventions internationales que le bureau du Conseil Malien des Chargeurs qui est l’émanation de l’Assemblée Consulaire, s’est fortement appesanti sur des actions d’envergure afin de relever le défi de l’enclavement.

« C’est pourquoi, la création du CMC comme démembrement de l’Etat au service des chargeurs maliens mérite d’être saluée, car elle constitue un espoir et une force de discussion et de négociation, au service des opérateurs économiques du Mali » a-t-il déclaré.

Après avoir souligné la mission principale du CMC et ses activités, il dira que c’est dans le cadre du renforcement des ses capacités opérationnelles que le CMC s’est doté d’un immeuble de type R+3. Et préciser que l’immeuble a été acquis entièrement sur fonds propres du CMC.

Pour sa part, le ministre des Transports et du Désenclavement à l’entame de son intervention dira que l’inauguration de ce nouveau siège est la preuve d’une vitalité encourageante qui souligne toute la place qui peut et doit être celle de ces structures de travail dédiées aux opérateurs économiques dans notre vie de tous les jours.

Rappelant le contexte de création du CMC, le ministre Haidara dira que dans un pays dépourvu de littoral comme le Mali l’économie dépend largement des importations et par conséquent du fonctionnement efficace de la chaine de transports pour l’approvisionnement en quantité et qualité des produits stratégiques tant en bien de consommation que d’équipement.

C’est dans le souci d’être au rendez-vous de l’offre et de la demande, pour le seul bonheur des Maliens, soutient-il, que le Gouvernement, sous la conduite du Président de la République a décidé de donner une place de choix aux opérateurs économiques en général et aux chargeurs en particulier et veiller à leur encadrement en vue de leur rendre plus efficace.

« C’est le lieu pour moi, le mieux indiqué, pour appeler nos compatriote opérateurs économiques de tous genres à comprendre que dans la paix et la concorde nous pourrons et devrons faire de notre position de pays continental un atout » a-il déclaré.

Avant de terminer, le ministre Moulaye Ahmed Boubcar Haidara a pris l’engagement que son département ne ménagera aucun effort et cela grâce à la solidarité gouvernementale pour faciliter les tâches du Conseil Malien des Chargeurs.

Par Moïse Keïta

Source: lesursaut

MaliwebEconomie
Le ministre des Transports et du Désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar a procédé à l’inauguration du nouveau siège du Conseil Malien des Chargeurs dans l’après midi du vendredi 07 avril  à l’ACI 2000 de Bamako. C’était en présence de son collègue du Développement Industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim et du...